Accueil Finance Maersk réaffirme que ses navires ne passeront pas par la mer Rouge...

Maersk réaffirme que ses navires ne passeront pas par la mer Rouge « dans un avenir prévisible ».

45
0

La compagnie maritime danoise Maersk a annoncé que étendra le détournement de ses navires de la mer Rouge dans un « avenir proche ». et qu’ils continueront à être dirigés vers le sud en direction de la mer Rouge. Cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud) après l’augmentation de la tension dans le canal de Suez en raison des attaques des rebelles houthis.

« La situation évolue constamment et reste très volatile, et toutes les informations disponibles confirment que le risque pour la sécurité demeure à un niveau sensiblement élevé.« La société a déclaré dans un communiqué publié vendredi.

L’entreprise a ajouté qu’elle comptait offrir aux clients « plus de cohérence et de prévisibilité » suspendant les voyages en mer Rouge, malgré les retards de livraison. Un certain nombre de compagnies européennes, dont la compagnie suédoise Ikea, le détaillant britannique Suivant et l’entreprise d’électroménager Electrolux, ont annoncé des retards dans la livraison de certains produits en raison de perturbations dans la chaîne d’approvisionnement.

Lire aussi:  L'Ibex 35 perd 0,69 % au cours d'une semaine marquée par la chute de Grifols

La compagnie maritime réitère ainsi la décision prise il y a quelques jours après la pause de 48 heures prise dimanche dernier immédiatement après l’attaque. Il convient de rappeler que le porte-conteneurs Maersk Hangzhou a été attaqué au cours du week-end par des quatre petits bateaux armés par des militants houthisbasés au Yémen et soutenus par l’Iran.

Le détournement annoncé par Maersk signifie que les navires doivent emprunter des itinéraires beaucoup plus longs et plus traditionnels que le canal de Suez, qui raccourcit considérablement les trajets entre l’Occident et l’Asie.

« Nous sommes convaincus qu’une solution sera introduite dans un avenir proche pour permettre au canal de Suez d’être à nouveau utilisé et de transiter par la mer Rouge et le golfe d’Aden, mais à ce stade, il reste difficile de déterminer exactement quand ce sera le cas. Ainsi, faire passer les navires par le cap de Bonne-Espérance sera en fin de compte un résultat plus rapide et plus prévisible pour les clients et leurs chaînes d’approvisionnement », soulignait l’entreprise à l’époque.

Lire aussi:  Apple va s'attaquer à Google en lançant son propre moteur de recherche connecté à Siri

La compagnie maritime allemande Hapag-Lloyd a également déclaré qu’elle continuerait à détourner des navires de la mer Rouge en raison des attaques des Houthis. « Ce que nous pouvons dire pour l’instant, c’est que nous ne pensons pas que le passage par la mer Rouge et le canal de Suez soit sûr.Nils Haupt, responsable de la communication d’entreprise de Hapag-Lloyd, a déclaré vendredi à l’émission « Squawk Box Europe » de CNBC.

« En décembre, nous avons subi une attaque, vous ne pouvez pas imaginer à quel point cela a été difficile, non seulement pour nous en tant que société, mais surtout pour notre équipage. Il y a eu plusieurs attaques ces derniers jours et tant que le passage par la mer Rouge et le canal de Suez ne sera pas sûr, nous ne passerons pas », a-t-il ajouté.

Article précédentChute de Rémy Cointreau et de Pernod Ricard : la Chine ouvre une enquête antidumping
Article suivantLe syndicat des cuisiniers et le Waldorf Astoria évitent la grève grâce à un accord de cinq ans