Accueil Business Cinq actions à surveiller sur le plan technique ce vendredi

Cinq actions à surveiller sur le plan technique ce vendredi

69
0

Merlin Properties forme un retour au niveau de 10,20 euros.

Son aspect technique est bon et il semble probable que nous pourrions finir par voir apparaître un signe de force qui nous fait penser au début d’une nouvelle dynamique haussière. Il s’agit sans aucun doute d’une valeur à prendre en compte dans les prochains jours.

Laissez-nous vous conseiller sur vos investissements. Essayez Trader Watch gratuitement pendant 15 jours. L’année dernière, nous avons accumulé une réévaluation de 140,81%.

a080422merlin

Des augmentations significatives dans Ferrovial qui a réussi à percer les sommets des 8 dernières sessions. La société évolue dans une bande latérale depuis plusieurs semaines, en attendant l’apparition d’un signe de force qui nous amènerait à penser à prendre des positions. Une clôture au-dessus de 25,78 euros déclencherait une extension des hausses vers les sommets annuels à 28 euros.

a080422ferrovial

ArcelorMittal a couvert le gap haussier laissé le 16 mars. L’action pourrait former un retour à la moyenne de 200 séances et il semble très probable que nous assistions à un retour à l’achat. Le premier objectif à la hausse est à 31,295 euros.

a080422mts

Groupe hôtelier NH reste négocié dans une bande latérale juste à proximité de la moyenne à 200 séances. Surveillez une clôture au-dessus de 3,55 euros car nous pourrions assister à une extension des gains vers les sommets annuels à 3,79 euros.

a080422nhh

Repsol offre l’un des meilleurs aspects techniques de l’Ibex 35. La société a réussi à franchir la résistance à 12,306 euros et il semble très probable que nous pourrions finir par voir une attaque sur les sommets annuels à 12,676 euros.

a080422repsol
Lire aussi:  Faits saillants à la clôture du marché nord-américain
Article précédentTelefónica voit d’un œil favorable la fusion annoncée entre Orange et MásMóvil
Article suivantLa banque centrale de Russie procède à une réduction surprise des taux d’intérêt, qui passent de 20 % à 17 %.