Accueil Business Telefónica voit d’un œil favorable la fusion annoncée entre Orange et MásMóvil

Telefónica voit d’un œil favorable la fusion annoncée entre Orange et MásMóvil

67
0

Ángel Viláprésident-directeur général de Telefónica, estime que la fusion entre l’Union européenne et l’Union européenne est un succès. Orange et MásMóvil peut apporter plus de durabilité au marché des télécommunications en Espagne, c’est pourquoi il l’envisage favorablement. Le dirigeant a fait ces déclarations lors de l’assemblée générale des actionnaires de la société qui s’est tenue ce vendredi.

Vilá a insisté sur le fait que toute consolidation « sera la bienvenue » dans un marché qui est « hyper-fragmenté ». Il a également souligné qu’il s’attend à ce que l’accord apporte de la « rationalité » aux secteurs du commerce de détail et de gros, où ils ont un accord avec MásMóvil.

Il a également exhorté la Commission nationale des marchés et de la concurrence (CNMC) à d’inclure les plateformes de streaming dans ses calculs du marché de la télévision payante.ce qui, si cette opération se réalise, signifiera que Telefónica ne sera plus en position dominante sur le marché.

L’éventuelle fusion a permis à Vilá de rappeler que la valeur réelle de l’entreprise n’est pas ce que montre le marché, puisque l’accord entre Orange et MásMóvil est évalué à 20 milliards d’euros, alors que la capitalisation boursière de La capitalisation boursière de Telefónica est de 26 milliards.

48 MILLIARDS D’EUROS D’INVESTISSEMENTS EN SIX ANS

Concernant le parcours de Telefónica pour s’adapter à l’ère numérique, José María Álvarez-PalleteDans son discours, le président de la société a souligné qu’au cours des six dernières années, l’entreprise a investi plus de 1,5 milliard d’euros dans la recherche et le développement. 48 000 millions d’euros pour s’y adapter.. Cela a permis à l’entreprise de multiplier par trois sa capacité de stockage de données afin de répondre à l’augmentation du trafic.

Lire aussi:  La France "connaîtra une croissance supérieure à celle du reste de l'Europe" si Macron gagne... mais Le Pen s'inquiète

« Telefónica est une entreprise différente aujourd’hui de ce qu’elle était il y a six ans. Une entreprise qui s’est préparée à un nouveau monde.. Une entreprise qui se sent capable et en droit de contribuer à définir les règles qui doivent régir cette nouvelle ère », a-t-il déclaré.

« L’internet, les réseaux sociaux, les plates-formes, les dispositifs ont changé la façon dont nous sommes en relation les uns avec les autres.Il a ajouté que « nous assistons à une attaque contre la vérité, qui est la pierre angulaire de notre coexistence », et que « nous assistons à une attaque contre la vérité, qui est la pierre angulaire de notre coexistence ».

Pallete a également souligné le nombre de clients de l’entreprise, qui a maintenant atteint 370 millions d’euros après une croissance de 47 millions au cours de la période de 6 ans, a-t-il souligné. « Nous sommes une plateforme plus importante que Twitter ou Netflix. »il a dit.

Lire aussi:  Substrate AI rejoint le BME Growth le 17 mai avec une valorisation de 94,9 millions

RETOUR AU DIVIDENDE EFFECTIF

L’Assemblée générale des actionnaires a approuvé toutes les résolutions proposées à l’ordre du jour, entérinant ainsi la gestion et les réalisations en 2021, année au cours de laquelle Telefónica a atteint tous ses objectifs..

Ces conformités ont été reflétées dans les propositions de règlement présentées au Conseil, qui. a donné son accord sur tous les points. Il a souligné son accord pour le retour à la dividende entièrement en espècesqui sera rétabli avec la distribution de 0,15 euro en décembre 2022. Par la suite, et sous réserve de l’approbation de l’AGA de l’année prochaine, un paiement supplémentaire de 0,15 euro sera effectué en juin 2023, également en espèces, pour un dividende total de 0,30 euro par action pour 2022.

L’un des points à souligner est la réduction du capital par le rachat de près de 140 millions d’actions, laissant ainsi le total à 5,6 millions d’actions d’une valeur nominale d’un euro chacune.

La réduction de capital n’entraîne pas de remboursement d’apports aux actionnaires puisque la société est elle-même propriétaire des actions rachetées. La réduction de capital a été imputée aux réserves non affectées par l’attribution d’une réserve pour capital amorti d’un montant égal à la valeur nominale des actions amorties.

Article précédentUn juge gèle les avoirs de Luis Medina et Alberto Luceño.
Article suivantCinq actions à surveiller sur le plan technique ce vendredi