Accueil Business Adidas plonge après un faible rapport sur les bénéfices : les analystes...

Adidas plonge après un faible rapport sur les bénéfices : les analystes réduisent son cours

465
0

Adidas a plongé à la bourse vendredi. La société allemande d’habillement et de chaussures de sport a enregistré de lourdes pertes (-10,88%) après avoir anticipé une baisse de son chiffre d’affaires. faibles prévisions de bénéfices pour 2023qui ont conduit à de nombreuses baisses de valorisation par plusieurs cabinets.

C’est le cas des experts de Banco Sabadellqui ont réduit leur conseil d’administration à « vendre et ont fixé leur objectif de prix à l’étude pour un rabais.

« Les plus pertinentes ont été ses indications pour 2023, qui reflètent l’impact négatif de l’impossibilité d’écouler le stock de… Kayne West et qui laissent présager des baisses à un chiffre des ventes comparables et un impact de 500 millions d’euros sur l’EBIT », expliquent-ils.

En outre, Adidas a également anticipé des impacts extraordinaires de 200 millions d’euros « liés à la révision stratégique qu’ils sont en train de mener », qui pourraient « générer une perte de 1,5 million d’euros ». 700 millions d’euros« .

Lire aussi:  IAG de retour sur les rails

« Ces publicités mettent en évidence le défis rencontrés par Adidasnon seulement en raison de la résiliation de l’accord Kayne West (et de l’impact potentiel sur 2023), mais aussi en raison de l’impact de l’accord sur le marché du travail. une évolution extraordinaire de l’entreprise.où ils déclarent qu’ils doivent prendre des mesures pour se connecter avec le consommateur afin de générer à nouveau une croissance rentable », disent-ils.

D’AUTRES RÉDUCTIONS D’ÉVALUATION

Pour leur part, les experts de RBC ont réitéré leur conseil à maintenir le titre, mais ont abaissé leur objectif de cours à 110 euros par action contre 130 euros précédemment.

« Nous nous attendions à des impacts extraordinaires sous le nouveau PDG, Bjorn Gulden. Ce qui nous a pris par surprise, c’est la baisse des prévisions sous-jacentes, ce qui se traduit par une baisse de l’EBITDA. perspectives financières pour l’année fiscale 2023 sensiblement plus mauvais que prévu« , expliquent ces analystes.

Lire aussi:  Selon Mme Lagarde, la transition verte devrait stimuler l'inflation à moyen terme

« Il y a beaucoup de travail à faire sur la culture d’entreprise, le produit, la baisse du taux de vente directe, les stocks excédentaires et la digestion de la sortie de l’entreprise. Yeezytout cela peut être fait, mais cela prendra du temps », concluent-ils. Leur analyse les a amenés à réduire de « significativement » leurs estimations et ses prévisions de flux de trésorerie, justifiant son évaluation inférieure de 110 euros.

D’autres experts qui ont réduit leur prix ont été ceux de JP Morgan. Dans le cas de la banque américaine, ils ont revu sa valorisation à la baisse à 100 euros par action de 105 euros et ont réitéré leurs conseils de neutre.

Article précédentInditex : le salaire minimum de 18.000 euros convenu avec les syndicats coûtera 167 millions d’euros
Article suivantJusqu’où l’Ibex peut-il descendre après s’être retourné à 9 310 points ?