Accueil Finance Wall Street clôture avec de lourdes pertes après trois jours de hausse

Wall Street clôture avec de lourdes pertes après trois jours de hausse

46
0

Wall Street ont clôturé la séance de mercredi avec de lourdes pertes (Dow Jones : -1,95% ; S&P 500 : -2,08% ; Nasdaq : -2,48%) après le gains des trois derniers jours de matchqui ont stimulé le S&P 500 à des niveaux de 3 828 pointsdéjà proche de la résistance technique à court terme la plus importante, à savoir celle de l’euro. 3 900 entiers.

Les investisseurs ne tiennent pas compte de la résultats provisoires des élections de mi-mandat (midterms). aux États-Unis. Il semble que les républicains pourront reprendre le contrôle de la Chambre des représentants, tandis que la course au Sénat reste ouverte. Par conséquent, il est encore trop tôt pour faire une quelconque évaluationLes résultats définitifs ne seront peut-être pas connus avant plusieurs jours.

« A Une division des chambres (entre républicains et démocrates) serait positive pour les marchés boursiers. car il pourrait conduire à un meilleur contrôle du déficit fiscal et à une moindre pression réglementaire sur les entreprises technologiques. Toutefois, le résultat final pourrait prendre plusieurs jours avant d’être connu », explique M. Bankinter.

LE CHIFFRE DE L’INFLATION

Au-delà du résultat des élections, l’attention réelle des investisseurs reste ancrée sur la Les données sur l’inflation seront publiées jeudi.. Le consensus s’attend à ce que le IPC global à modérer, passant de 8,2 % à 8 %, et que la IPC de base en légère baisse, passant de 6,6 % à 6,5 % en glissement annuel.

« A bonne surpriseL’IPC et l’IPC de base ont tous deux ralenti plus que prévu leur croissance en glissement annuel, seraient les bienvenues par les investisseurs, tant sur le marché des obligations que sur celui des actions, alors qu’au contraire, si l’inflation est plus réticente à commencer à se modérer que prévu, la tension reviendrait sur les deux marchés« , disent les experts de Link Securities.

Lire aussi:  L'ancien PDG de Twitter critique le conseil d'administration pour avoir bloqué l'offre publique d'achat de Musk

MUSK VEND DES ACTIONS TESLA

Au niveau de l’entreprise, Elon Musk est toujours d’actualité parce que a vendu pour 4 milliards de dollars d’actions Tesla. pour financer l’achat de Twitter.

« Les actionnaires craignent le dévouement de Musk à Twitter. Ça le distraira de la course de Tesla à un moment compliqué. pour l’entreprise, avec un ralentissement de la demande de voitures, des chaînes d’approvisionnement toujours en difficulté et des prix élevés pour les matières premières », notent les analystes de l’agence de notation de la Commission européenne. Bankinter.

Disneys’est effondrée après que ses résultats n’aient pas répondu aux attentes. Dans ses résultats, elle a fait état d’un un bénéfice net de 162 millions de dollarsseulement 1% de plus que les 160 millions d’USD de la même période en 2021. Cela se traduit par un un bénéfice par action de 30 cents19 pour cent de moins que les 37 cents de la même période de l’année dernière et en dessous des 53 cents par action attendus par le consensus.

ET ZUCKERBERG LICENCIE 11 000 EMPLOYÉS.

L’autre acteur majeur de la journée a été Mark Zuckerberg, qui a licencié 11 000 employés de Meta.13 % des effectifs, et en a assumé l’entière responsabilité car, comme il l’a reconnu, il s’est trompé dans son analyse stratégique.

L’homme d’affaires a rappelé que la pandémie de Covid-19 a provoqué une « une croissance énorme des revenus » pour les entreprises technologiques.

Lire aussi:  L'Algérie menace de rompre le contrat gazier avec l'Espagne si le gaz est détourné vers le Maroc

« Beaucoup de gens ont prédit que cela allait être un accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. Moi aussi, j’ai pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, ça ne s’est pas passé comme je l’avais espéré.. Non seulement le commerce en ligne est revenu aux tendances antérieures, mais la récession macroéconomique, l’intensification de la concurrence et la perte des signaux publicitaires ont fait que nos revenus ont été beaucoup plus faibles que prévu. J’ai eu tort et j’en assume la responsabilité.« .

ANALYSE TECHNIQUE ET AUTRES MARCHÉS

Selon l’analyse technique, « si le Dow Jones parvient à surmonter les 33.071 points, nous pourrions voir une attaque sur le niveau clé de la 34 281 points. Sa performance à ce niveau de prix est essentielle pour confirmer un renversement de tendance à moyen et long terme. Nous ne verrons pas de signe de faiblesse tant qu’il continuera à se négocier au-dessus de l’indice de référence. 31 727 points« , explique César Nuez, analyste chez Bolsamanía.

Sur d’autres marchés, le Pétrole brut de l’ouest du Texas est en baisse de 3,8% (85,53 $) ; et le Brentl’indice de référence européen, est en baisse de 3,13% (92,38 $). Le site euro s’est déprécié de 0,63% (1,0008$) et le or a perdu 0,44 % (1 708 $). Entre-temps, les performances de l Obligation américaine à dix ans a baissé à 4,08% ; et le bitcoin a plongé de 11,22 % (16 190 $).

Article précédentAgilysys signe un accord d’hospitalité avec INSPIRE Entertainment Resort
Article suivantLa bourse de Meta augmente après des licenciements massifs et l’annonce d’un « changement culturel ».