Accueil Finance Pas de changement de scénario : l’OPEP+ augmente sa production de mai...

Pas de changement de scénario : l’OPEP+ augmente sa production de mai de 432 000 bpj

635
0

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés. (OPEP+) a approuvé ce jeudi l’augmentation de 432.000 barils par jour de la production de pétrole brut pour le mois de mai, ce qui était attendu par les analystes, malgré le fait que l’augmentation soit un peu plus élevée que prévu.

En fait, tous les analystes ont indiqué une augmentation de 400 000 barils par jour, conformément à ce qui a été approuvé par l’OPEP+ depuis l’été dernier.

Cette nouvelle arrive le jour où les États-Unis ont approuvé la libération de jusqu’à 1 million de barils de pétrole. par jour de la réserve stratégique de pétrole du pays. Il s’agit d’une mesure visant à contrôler la montée en flèche des prix de l’énergie.

Lire aussi:  Le gouvernement indien finalise un document de consultation sur les crypto-monnaies

« Étant donné que l’administration Biden adopte une position très ferme à l’égard de Moscou, promettant davantage de sanctions si la Russie continue à faire la guerre en Ukrainenous pensons que la libération des réserves est utilisé comme un outil pour amortir l’impact de ces décisions de politique étrangère pour les États-Unis. » RBC argumente.

Vous pouvez consulter le rapport spécial de « Bolsamania » sur la guerre ici..

« Cela réduirait la quantité nécessaire de destruction de la demande induite par les prix, le seul mécanisme de rééquilibrage du pétrole actuellement disponible dans un monde sans stocks et sans élasticité de l’offre », indique Goldman Sachs.

Lire aussi:  L'aluminium poursuit sa hausse et est en passe d'atteindre un nouveau record mais.... "s'abstenir d'acheter".

« L’Agence internationale de l’énergie va tenter de faire pression sur les autres pays pour qu’ils libèrent du pétrole de leurs réserves stratégiques », estiment les analystes de la Danske Bank.

Dans le même temps, chez RaboBank, on met en garde contre une rupture des relations entre l’OPEP+ et l’Agence internationale de l’énergie (AIE).. « Actuellement, l’AIE fournit l’une des six séries de chiffres de production qui constituent l’estimation « sources secondaires » de la production de pétrole de l’OPEP+ qui apparaît dans le rapport mensuel de l’OPEP+. Lors de la réunion, l’OPEP+ discutera de l’opportunité de remplacer les chiffres de l’AIE par un autre fournisseur », expliquent-ils.

Article précédentComment Arsenal a fait taire les critiques pour devenir le favori de la Premier League et ce qui va suivre.
Article suivantLes États-Unis sanctionnent Mikron, le plus grand fabricant russe de semi-conducteurs.