Accueil Business L’Ukraine instaure l’état d’urgence et autorise ses citoyens à posséder des armes

L’Ukraine instaure l’état d’urgence et autorise ses citoyens à posséder des armes

139
0

Le Conseil national de sécurité et de défense (CNSD) de l’Ukraine a décidé d’instaurer l’état d’urgence et d’autoriser ses citoyens à posséder des armes. état d’urgence dans tout le pays face à ce qu’elle considère comme une agression russe, à l’exception des régions de l’est de l’Europe. Donetsk et Luganskqui sont déjà sous administration politico-militaire. En outre, le gouvernement ukrainien a appelé ses citoyens à de quitter la Russie « immédiatement »..

La décision, qui impliquerait le maintien de cette figure spéciale pour 30 jours, prolongeable pour 30 jours supplémentairesdoit maintenant être ratifié par la Verkhovna Rada, ou parlement ukrainien, pour entrer en vigueur, a déclaré Oleksiy Danylov, secrétaire du CSND, lors d’une conférence de presse mercredi.

En outre, le Parlement ukrainien a approuvé un projet de loi visant à permet aux citoyens de posséder des armes à feu et de les utiliser en cas de légitime défense.. Le gouvernement, par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a demandé de « frapper plus fort » et de « frapper fort » pour « arrêter Poutine », après que le Incursion des troupes du Kremlin dans les deux régions susmentionnées.

Et comme si armer ses citoyens n’était pas suffisant, les forces armées ukrainiennes ont également annoncé mercredi un plan pour mobilisation des réservistes en raison de la crainte croissante d’une escalade militaire avec la Russie. Concrètement, elle mobilisera des réservistes âgés de 18 à 60 ans pour une durée maximale d’un an. Les forces armées ukrainiennes comptent quelque 200 000 réservistes et 250 000 militaires actifs.

Ce mardi USAle site l’Union européenne y Royaume-Unientre autres, a annoncé les premières punitions sous forme de sanctions contre la Russie pour « l’invasion », et a déclaré que des mesures plus sévères étaient en préparation.

Lire aussi:  Si l'on en croit le double fond du Nasdaq, il peut encore augmenter d'au moins 7%.

SORTIE « IMMÉDIATE » DE LA RUSSIE

Le ministère ukrainien des affaires étrangères a appelé ses citoyens à quitter la Russie immédiatement. « Dans le cadre de l’intensification de l’agression russe contre l’Ukraine (…), le ministère des Affaires étrangères recommande aux citoyens ukrainiens de s’abstenir de se rendre dans la Fédération de Russie et ceux qui sont dans ce pays pour de quitter son territoire immédiatement« , a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Kiev estime que dans les circonstances actuelles, l’assistance consulaire aux Ukrainiens risque d’être limitée, d’où la recommandation qu’elle a adressée à ses citoyens. « Nous soulignons que le fait d’ignorer ces recommandations compliquera considérablement la protection adéquate des citoyens ukrainiens en Fédération de Russie », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

LES USA ACCUSENT DIRECTEMENT MOSCOU

Pour sa part, le gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire de son ambassadeur aux Nations unies, rejette directement la responsabilité sur Moscou, Linda Thomas-Greenfield, a pointé du doigt la Russie comme étant le coupable de l’escalade des tensions en Ukraine. Ils ont également demandé aux États membres d’agir de toute urgence pour stopper l’avancée de Poutine dans le Donbas.

« Il n’y a pas de juste milieu dans cette situation. Appeler à la désescalade des deux côtés ne fait que donner un laissez-passer à la Russie. Les Russes sont les agresseurs dans cette situation.« , a noté Thomas-Greenfield,  » et l’histoire nous a appris que détourner le regard est de loin la voie la plus coûteuse « .

L’ambassadeur américain à l’ONU a affirmé que Poutine avait créé une « fausse réalité » en déclarant les régions de l’est de l’Ukraine comme des « États indépendants » pour justifier une intervention dans le pays et a souligné qu’il suffit de regarder les actions de la Russie en Crimée en 2014 pour savoir quelle est la feuille de route russe. « Il a fait en sorte que la Russie puisse recoloniser ses voisins », a-t-il ajouté, « nous ne reviendrons pas à une ère d’empires et de colonies et pas non plus à l’ère de l’Union soviétique ».

Lire aussi:  Le FCC versera un dividende de 0,4 euro par action le 6 juillet.

Tout cela se passe en même temps que le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a dit que c’est un moment qu’il avait espéré ne jamais voir arriver. « Les récents développements liés à l’Ukraine sont très préoccupants et comprennent des rapports faisant état d’une augmentation des violations du cessez-le-feu le long de la ligne de contact et d’un risque réel de nouvelle escalade sur le terrain », a-t-il déclaré.

LA RUSSIE SE PRÉPARE À UNE INVASION À GRANDE ÉCHELLE

D’autre part, un haut responsable de la défense américaine a affirmé que la Russie se prépare à une invasion à grande échelle. « Il est aussi prêt qu’il peut l’être. Nous avons dit que cela pouvait arriver n’importe quand maintenant et il est certainement possible que ce soit aujourd’hui », a-t-il déclaré, selon la BBC.

En effet, interrogé sur les troupes russes qui encerclent l’Ukraine, le fonctionnaire a déclaré qu’elles sont « déroulées et prêtes à partir ».

D’autre part, mercredi soir, on a appris que les dirigeants de Donetsk et Louhansk ont demandé au président russe Vladimir Poutine d’intervenir dans ces territoires.selon le Financial Times.

Plus précisément, le communiqué auquel ils font allusion appelle le Kremlin à repousser l’agression du régime ukrainien en vertu des traités reconnaissant son indépendance.

Article précédentAdel Taarabt, de Benfica, considère l’Ajax comme « l’une des équipes les plus attrayantes à regarder » avant le choc de la Ligue des champions.
Article suivantLigue des Champions : Le secret du succès de Benfica réside dans la recherche de la prochaine grande star du centre de formation des jeunes.