Accueil Santé & Bien-être le tabagisme a diminué de 13 % pendant la pandémie

le tabagisme a diminué de 13 % pendant la pandémie

74
0

Fumer le tabagisme a été réduit de 13 %. dans le monde au début de la pandémie, une tendance que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère comme ayant doit être exploité de renforcer les mesures visant à l’abandon des consommations particulièrement nocives pour la santé.

Le CIRC a publié mardi une étude du Daffodil Centre, un consortium entre l’Université de Sydney et le Cancer Council NSW en Australie, qui compare le pourcentage de fumeurs dans la première phase de la pandémie en 2020 avec les années précédentes.

La recherche se fonde sur l’examen de 31 articles scientifiques contenant des informations sur le comportement tabagique, sur la base du témoignage de 269 164 participants de 24 pays.

Changement de comportement

« La pandémie de covidés a eu un profond… l’impact sur la santé mentale et physique des individus. et cela peut entraîner des changements substantiels de comportement qui, s’ils ne sont pas traités à temps, auront des conséquences à long terme sur la santé », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Peter Sarich.

L’étude n’a pas permis d’identifier suffisamment d’éléments pour évaluer les comportements tabagiques par sous-groupes de population (par exemple, selon le statut socio-économique) qui pourraient fournir des indices sur l’impact de l’usage du tabac. les stratégies de prévention les plus adaptées. C’est pourquoi l’agence des Nations unies insiste pour que cette question fasse l’objet de recherches en cours et futures.

« Il s’agit de permettre à ceux qui ont réduit ou arrêté de fumer pendant la pandémie de maintenir ces changements de comportement positifs et de cibler ceux qui ont augmenté leur consommation de tabac afin de s’assurer que le covid n’aggrave pas la pandémie de tabagisme », a ajouté M. Soerjomataram.

Le CIRC rappelle que la consommation de tabac reste la première cause de décès prématuré dans le monde et qui, en 2019, était responsable de 8,71 millions de décès, soit 15,4 % du total, en grande partie dus à des maladies comme le cancer.

Article précédentL’Ibex maintient la consolidation latérale des dernières sessions.
Article suivantLa CNMV va suspendre la négociation de Zardoya Otis le 21 avril.