Accueil Business La bourse d’ABN Amro s’envole après l’intérêt d’achat de BNP Paribas

La bourse d’ABN Amro s’envole après l’intérêt d’achat de BNP Paribas

673
0

Les actions de ABN Amro ont grimpé jusqu’à 18% après que Bloomberg ait rapporté l’intérêt de BNP Paribas pour acheter le prêteur néerlandais.. La banque française a récemment tenu une réunion avec le gouvernement néerlandais au cours de laquelle elle a évoqué son intérêt pour une éventuelle transaction.

Les actions de BNP Paribas sont en hausse de 3,1% suite à la nouvelle. La plus grande banque française voit dans cette opération une possibilité d’expansion en Europe du Nord.

Le site Banques espagnoles ont également écarté la nouvelle avec de forts gainsêtre Sabadell et Bankinterqui ont clôturé en hausse de 5,6 % et de 5,28 %, respectivement, ainsi que de CaixaBankqui appartient à l’État espagnol et qui a augmenté de 3,71 %, a enregistré les plus fortes hausses.

Lire aussi:  Nomura prévoit que la Chine achèvera sa réouverture à la mi-2023.

Le gouvernement néerlandais, par l’intermédiaire de son ministère des finances, contrôle le budget de l’UE. 56,3 % des actions d’ABN Amro. depuis la crise financière de 2008. Selon les médias néerlandais, elle envisage depuis un certain temps un éventuel désinvestissement.

Cependant, bien que BNP Paribas soit intéressé par le « franchise de détail et franchise d’entreprise« ABN Amro, l’exécutif néerlandais ».n’envisage pas sérieusement » Une vente pour le moment, bien qu’elle puisse choisir de vendre une participation à l’avenir, selon les médias financiers.

Pour l’instant, la banque française a seulement exprimé son intérêtcar elle n’a pas soumis d’offre financière ferme. ABN a été nationalisée pendant la crise financière et, en 2015, l’État a placé une participation de 23 % à la bourse.

Lire aussi:  Teodoro García Egea démissionne de son poste de secrétaire général du PP

Malgré le fait que l’objectif était de vendre sur le marché toutes les actions, depuis 2017, la participation du gouvernement est restée inchangée.en raison de la faiblesse du prix des titres, dont l’évaluation a été affectée par une enquête sur le blanchiment d’argent, qui a été réglée par le paiement d’une somme de 10 millions d’euros. 480 millions d’euros en 2021.

L’entité a clôturé le premier trimestre de 2022 avec un bénéfice net attribuable de 295 millions d’euros.La perte de 54 millions d’euros au cours de la même période de l’année précédente.

Article précédentPlaytech prolonge la période de négociation avec ses partenaires TTB
Article suivantBankinter et deux autres actions qui ont réussi à surmonter la résistance vendredi