Accueil Business Unicaja dément le déménagement à Madrid : « A aucun moment cela n’a...

Unicaja dément le déménagement à Madrid : « A aucun moment cela n’a été envisagé ».

76
0

Unicaja a démenti l’existence d’un projet de transfert de son siège social de Malaga à Madrid, une question dont les médias se sont fait l’écho ces derniers jours. Le conseil d’administration de la banque a voulu réaffirmer son attachement aux origines territoriales de la banque.

« A aucun moment, elle n’a été soulevée, discutée ou simplement commentée par le conseil d’administration d’Unicaja Banco. pas même la possibilité d’envisager un changement de siège social. d’Unicaja Banco à un endroit situé en dehors de la municipalité de Malaga, et aucune décision n’a été prise qui ne visait pas en premier lieu à protéger les intérêts de la Banque, ceci étant la principale obligation du Conseil d’Administration en tant qu’organe collégial, et de chacun de ses membres individuellement », indiquent-ils dans le communiqué envoyé ce vendredi.

Lire aussi:  Cellnex : rebondissement dans un canal ordonné mais manque de force à moyen terme.

C’est pourquoi ils déclarent que « les déclarations faites par divers milieux concernant le départ du siège de Malaga et tout autre parti pris non professionnel dans la prise de décision, sont un mensonge complet ».

En outre, le Conseil rappelle qu’il n’a pris aucune décision contraire aux objectifs de la fusion et que c’est à l’entité fusionnée de prendre les décisions appropriées agir à tout moment dans le meilleur intérêt des clients, des actionnaires et des employés d’Unicaja.

 » Ainsi, une fois la fusion juridique réalisée, la gestion et l’activité d’Unicaja Banco s’effectue dans le respect strict et rigoureux de la loi. et les règles internes qui régissent son fonctionnement », ajoutent-ils.

Lire aussi:  Signal majeur des baleines bitcoin après avoir atteint des sommets d'un an

Ils insistent sur l’intention de l’entité de Malaga d’avoir un nombre adéquat d’administrateurs indépendants, en respectant toujours le droit de représentation proportionnelle qui peut être invoqué à tout moment par tout actionnaire de l’institution habilité à l’exercer.

« Unicaja Banco regrette et rejette l’ingérence politique à l’égard de l’institution et de ses parties prenantes, ingérence qui, dans le passé, s’est avérée très négative pour la gestion et même la survie de certaines institutions financières », indique-t-elle à propos des commentaires de plusieurs représentants politiques andalous.

Article précédentLa récession, une question de perception
Article suivantLégère baisse à Wall Street alors que la guerre et les mesures de la Fed sont à l’ordre du jour