Accueil Finance Telefónica : Berenberg relève le prix à 4,60 euros mais ne voit...

Telefónica : Berenberg relève le prix à 4,60 euros mais ne voit plus de potentiel

643
0

Les experts de Berenberg ont relevé le prix cible de Telefónica à 4,60 euros par action de l’ancien 4,30 euros par titreet ont réitéré leur conseil à maintenir l’action dans le portefeuille, car ils ne voient plus de potentiel par rapport au niveau actuel du marché.

Ces analystes rappellent que « Telefónica est l’un des. les actions les plus performantes de l’indice « STOXX 600 Telecoms ». depuis le début de l’année. Sur cette bonne performance boursière, ils estiment que « cela est dû en grande partie à leur Corrélation continue avec l’euro/le real brésilien » et non à des facteurs spécifiques au secteur des télécommunications.

Lire aussi:  El Corte Inglés améliore les résultats de 2019 au cours des quatre premiers mois de l'année

En plus de la rotation vers les actions de valeur et le potentiel de Telefónica pour être un bénéficiaire passif de la fusion prévue entre Orange Espagne et MásMóvil.Selon eux, la réévaluation de l’entreprise est principalement due à son exposition au Brésil, et ils ne voient pas d’autres possibilités de hausse.

Sur la base de l’analyse technique, « il est plus que probable que on pourrait voir une attaque sur le support à 4.40 euros.4.40, très proche des prix actuels. À ces prix, nous serons à l’affût d’un signe de force qui pourrait nous faire croire à une poursuite de la tendance à la hausse », déclare César Nuez, analyste chez Bolsamanía.

Lire aussi:  Socimi InHome Prime Properties rejoint BME Growth le 6 juillet

« Les bons niveaux d’accumulation donnent de la consistance à sa tendance principale à la hausse. Le premier objectif à la hausse pourrait être de 5 euros.. S’il parvient à surmonter ces prix, le plus normal est que l’on puisse assister à une attaque au niveau de 6 euros », ajoute cet expert.

L’opérateur a fait la une de l’actualité ce lundi car il a annoncé la mise en place de la achat de l’entreprise allemande BE-terna Group pour 350 millions d’euros. pour l’intégrer dans sa filiale Telefónica Tech.

Article précédentStagflation jusqu’à l’été : une « excellente » saison touristique pour sauver la zone euro
Article suivantLe bitcoin prolonge ses souffrances, menace d’atteindre son niveau le plus bas de l’année et vise les 32 000 euros.