Accueil Jeux Star Entertainment fait face à un troisième recours collectif pour manquements

Star Entertainment fait face à un troisième recours collectif pour manquements

441
0

Groupe Star Entertainment a fait l’objet d’un troisième recours collectif, cette fois par le cabinet d’avocats Phi Finney McDonald qui allègue un manquement aux obligations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

L’opérateur, qui s’est vu signifier une déclaration de demande de recours collectif en matière de valeurs mobilières devant la Cour suprême de Victoria, a déclaré dans une mise à jour que les réclamations portent sur la période comprise entre le 29 mars 2016 et le 13 juin 2022.

Au cours de cette période, il est allégué que The Star a fait des déclarations trompeuses, notamment sur ses systèmes et processus de conformité aux obligations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, qu’elle a omis de divulguer au marché les informations pertinentes dont elle disposait sur ces questions et qu’elle a mené ses affaires contrairement aux intérêts des membres de la société dans son ensemble.

Lire aussi:  La vidéo définitive avec 9 jeux utilisant Unreal Engine 5 et sortant entre 2022 et 2023.

En outre, le groupe dont le siège est à Brisbane, qui a noté que la plainte est « substantiellement similaire » à celles déjà déposées, a exprimé son intention de se défendre dans cette procédure.

Le 30 mars 2022, le cabinet d’avocats australien Slater and Gordon a déposé une plainte collective contre Star pour ce qu’il a appelé des représentations « trompeuses ou mensongères » concernant le respect des obligations réglementaires.

Selon Slater and Gordon, cette plainte a été déposée au nom d’investisseurs qui ont acquis des actions entre le 29 mars 2016 et le 16 mars 2022, et qui cherchent à obtenir une compensation dans le contexte d’une baisse du prix « de plus de 25 %, ce qui a réduit la valeur de la société de plus d’un milliard de dollars australiens ».

Lire aussi:  Répondre aux besoins des nouveaux marchés

Le 7 novembre de la même année, la société a fait l’objet d’un deuxième recours collectif après que le cabinet d’avocats Maurice Blackburn a engagé une procédure devant la Cour suprême de Victoria.

Article précédent« Il est peu probable que les actions puissent éviter une baisse importante en cas de récession ».
Article suivantAvatarUX étend son accord de distribution avec Light & Wonder pour inclure les titres les plus performants existants.