Accueil Business S&P : Amadeus est bien positionné pour faire face à la demande...

S&P : Amadeus est bien positionné pour faire face à la demande croissante de trafic aérien

7
0

L’agence de crédit S&P Global Ratings a mis l’accent sur Amadeus, qui, selon lui, souffre encore des effets de la pandémie mais est sur la voie d’une reprise plus claire et plus forte, bien positionnée pour la reprise du trafic aérien « refoulé », en particulier pour la clientèle de loisirs.

« Le début de l’année le plus lent due à la variante Omicron du coronavirus a été compensée par une performance solide dans le reste du trimestre, bien que toujours bien en deçà des résultats pré-pandémie », indiquent-ils dans leur dernier rapport.

Ils soulignent qu’au cours du trimestre, les réservations a augmenté de 171,6 % par rapport à 2021.mais toujours 43,6 % en dessous de 2019. Le nombre de passagers embarqués a augmenté de 107,6 % par rapport à l’année précédente, mais il est inférieur de 43,6 % aux niveaux antérieurs au coronavirus.

« Bien que le risque que de nouvelles variantes plus sévères contournent l’immunité existante ne peut être exclu, notre scénario de base actuel suppose que les vaccins existants continueront à fournir une protection significative contre les maladies graves. Bien que l’Omicron ait entraîné des volumes de passagers inférieurs aux prévisions au début du premier trimestre de 2022, Les volumes se sont rapidement redressés dans la seconde moitié du trimestre. et la demande refoulée augmente pour soutenir les voyages d’été », expliquent-ils.

Lire aussi:  La CNMV retire les actions Coemac de la cote le 25 mars

Ils prévoient que le trafic aérien européen atteindra 50 % à 65 % des niveaux de 2019 d’ici 2022, et 70 % à 85 % d’ici 2023, pour revenir à la base d’avant le coronavirus d’ici 2025.

« Nous réitérons Nous pensons que les voyages d’agrément, dans les grandes régions comme l’Europe, seront le moteur de la reprise. Les voyages d’affaires devraient rester à la traîne en raison des modes de travail hybrides, mais devraient progressivement s’orienter à la hausse », ajoutent-ils.

Ils prévoient que le EBITDA du Groupe rebondira à la fourchette de 1,5 milliard d’euros. 875 millions – 925 millions d’euros en 2022, l’amélioration de 1,15 milliard – 1,25 milliard en 2023.. Ces chiffres restent toutefois inférieurs à ceux de 2019.

« L’incertitude quant à une éventuelle pression inflationniste sur le sentiment des consommateurs n’est que partiellement prise en compte dans nos prévisions d’EBITDA et peut exercer une pression supplémentaire », condamnent-ils.

Lire aussi:  PharmaMar en tête de l'Ibex après que le CSIC a confirmé que l'Aplidin inhibe le Covid

« Amadeus se concentre sur les initiatives en matière de coûts pendant la pandémieet a suivi une gestion disciplinée de l’allocation du capital et des liquidités. Dans le cadre de ces initiatives, le groupe devrait maintenir des économies de coûts d’environ 550 millions d’euros. Ceci, combiné à des dépenses d’investissement (capex) prudentes et en supposant une pause dans les dividendes, permettra à Amadeus de générer un solide FOCF en 2022 « , expliquent-ils.

Cela s’ajoute aux soldes de trésorerie importants d’Amadeus, à ses émissions récentes et à sa facilité de crédit renouvelable de 1 milliard d’euros, qui reste inutilisée, autant de facteurs qui soutiennent sa liquidité, selon S&P.

« Nous reconnaissons également la possibilité pour Amadeus de différer les investissements. et suspendre la rémunération des actionnaires, afin de préserver les liquidités. Nous pensons qu’Amadeus conservera une marge de liquidité suffisante pour faire face à des revers imprévus ou à des vents contraires opérationnels alors que la reprise du trafic aérien se poursuit », ont-ils ajouté.

Pour toutes ces raisons, ils maintiennent la note de crédit à « BBB-« .

Article précédentBruxelles conditionne son « oui » au plafonnement du gaz à la modification par l’Espagne de ses tarifs réglementés d’électricité.
Article suivantBarclays affirme que les prévisions de croissance d’Acciona sont déjà escomptées.