Accueil Santé & Bien-être Nous avons tous un double, et c’est l’explication biologique.

Nous avons tous un double, et c’est l’explication biologique.

711
0

Qui n’a pas été informé que ressemble beaucoup à telle ou telle personne célèbre ? Que vous avez vu un double de lui ou d’elle ailleurs dans le monde ? Pendant des décennies, l’existence d’individus se ressemblant les uns les autres sans aucun lien familial entre eux a été décrite comme un fait vérifié mais anecdotique et sans justification scientifique. Maintenant, les choses sont différentes.

Un article publié ce mardi dans le magazine Reporters de cellules démontre pour la première fois la cause d’individus identiques ou très similaires dans différentes parties du monde. « Nous avons étudié le des images de jumeaux virtuels, nous les laissons passer logiciel de reconnaissance faciale, nous étudions l’ensemble matériel génétique [el genoma, su perfil epigenético y su microbioma] et nous avons vu que la similitude entre ces doubles est due au fait que ils partagent des parties de l’ADN, explique à EL PERIÓDICO le responsable de cette enquête, le Dr. Manel Esteller, directeur de l’Institut de Recerca contra la Leucèmia Josep Carreres (IJC), professeur chercheur à l’ICREA et professeur à l’UB.

Selon Esteller, l’apparition de doubles d’une personne comme s’il s’agissait de photocopies a été une source d’attention dans les arts et la culture populaire, mais elle n’avait jamais été abordée auparavant depuis le point de vue scientifique. Pour cette recherche, nous ont collecté le même matériel biologique auprès de ces individus. extrêmement similaires pour voir s’il y avait une « raison objective » à cette similarité. Découverte d’un logiciel de reconnaissance faciale des paires d’individus « presque indiscernables les uns des autres ». « Et nous avons vu que les doubles humains partagent des variations similaires dans leur ADN, notamment en ce qui concerne les gènes impliqués dans la formation de la bouche, du nez, des yeux, du menton et du front », ajoute M. Esteller.

Milliards

Et pourquoi cela ? Selon le chercheur, car, étant donné que la population humaine s’élève actuellement à 7,9 milliards de personnes, « il est de plus en plus probable qu’il y aura ces répétitions ». « Un autre point intéressant est que, parmi ces gens qui se ressemblent tant, nous avons fait une questionnaire très complet et nous avons vu qu’ils se ressemblaient au-delà du visage, c’est-à-dire aussi d’autres aspects physiques similaires, comme la taille et le poids, et de comportement. Par exemple, qu’ils soient ou non dépendants du tabac, ils ont un QI similaire », explique M. Esteller.

Lire aussi:  La Catalogne, Murcie et les îles Canaries, les régions où les services de santé sont les plus mauvais

Cette étude ouvre la porte à de nombreuses les axes de recherche, dont Esteller souligne deux. D’une part, il fournit les bases pour que, à partir de l’analyse de l’image et de la forme du visage, il soit possible de pour diagnostiquer les maladies génétiques, comme la maladie d’Alzheimer ou le diabète. « Nous pourrions prédire qui est le plus susceptible de développer ces maladies et les devancer », dit-il. D’autre part, la recherche sert également de base pour nouvelles techniques en médecine légale, car elle permet, à partir d’un échantillon d’ADN inconnu, de reconstituer le visage de la personne à qui appartient ce matériel génétique. « Il peut aider à l’enquête sur des personnes disparues ou pour résoudre des crimes, Esteller conclut.

Article précédentA Plague Tale : Requiem achève son développement et entre en phase d’or : Amicia et Hugo ne nous feront pas attendre plus longtemps.
Article suivantGreentube publie Lord of the Ocean 10 Win Ways