Accueil Business Modifications des tranches de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, déductions...

Modifications des tranches de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, déductions et autres nouveautés de la Renta (impôt sur le revenu) de cette année

88
0

De nouvelles tranches de l’IRPF, des changements dans la déduction des régimes de retraite, une case spécifique pour les crypto-monnaies ou encore l’exonération des aides pour les dommages causés par des catastrophes naturelles comme Filomena ou le volcan de La Palma. Voici quelques exemples nouvelles caractéristiques des déclarations d’impôt sur le revenu de cette annéedont la période de dépôt commence le 6 avril.

Il convient de garder à l’esprit que les nouvelles innovations fiscales approuvées dans la Présomptions générales de l’État (PGE) de 2021 s’appliquent à la présentation cette année de la IRPF et qu’il y a des taux et des tranches qui ont été mis à jour. Ainsi, au barème de l’État, dans l’assiette générale, deux points de pourcentage ont été relevés pour imposer les revenus supérieurs à 300 000 euros.

Ainsi, 19% sont appliqués jusqu’à 12 450 euros, 24% entre 12 450 euros et 20 200 euros, 30% entre 20 200 euros et 35 200 euros, 37% entre 35 200 euros et 60 000 euros, 45% entre 60 000 euros et 300 000 euros et 47% à partir de 300 000 euros.

Pour sa part, dans le base d’épargnela partie dite bon marché de l’impôt, comprend également un nouveau taux marginal d’imposition : 26 % à partir de 200 000 euros. Ainsi, 19 % sont appliqués jusqu’à 6 000 euros, 21 % entre 6 000 euros et 50 000 euros, 23 % entre 50 000 euros et 200 000 euros et 26 % à partir de 200 000 euros, comme le souligne Abante.

Il y a également des modifications pour travailleurs étrangers. La « loi Beckham » s’applique aux travailleurs qui vont remplir leur déclaration de revenus en Espagne cette année mais qui, au cours des dix années précédentes, n’ont pas été résidents fiscaux dans le pays. Ils devront payer 24% d’IRPF sur les premiers 600.000 euros gagnés par le travail et la nouvelle tranche de 47% est établie pour les revenus supérieurs à 600.000 euros.

Lire aussi:  Les cinq nouvelles les plus importantes de la journée pour les investisseurs espagnols

Un autre des changements concerne le déduction pour régime de pension. Les contribuables qui ont ajouté de l’argent à ce produit au cours de la dernière année fiscale peuvent appliquer une déduction d’un maximum de 2 000 euros. Pour les plans de pension d’entreprise, le maximum déductible pour les cotisations des employés est de 2 000 euros et de 8 000 euros pour les cotisations de l’entreprise.

En outre, cette année, l’Agence fiscale introduit dans la déclaration d’impôt une boîte spécifique pour les crypto-monnaies. La case apparaîtra pour les contribuables sous la rubrique « soldes en monnaies virtuelles » dans la section « autres gains et pertes résultant du transfert d’actifs ». Les mouvements avec les crypto-monnaies doivent être inclus dans cette nouvelle case, tandis que si des intérêts ou des rendements dérivés des crypto-monnaies ont été obtenus, ils doivent être inclus dans la section  » Gains et pertes  » qui ne dérivent pas du transfert d’actifs, et non dans cette nouvelle case.

Si les cryptocurrencies n’ont pas généré de rendement ou aucun mouvement n’a eu lieu, ils ne doivent pas être inclus dans la déclaration d’impôt, car il n’y a pas eu de bénéfice ou de perte, ce qui est ce qui doit être inclus dans la déclaration d’impôt, selon TaxScouts.

Ceux qui ont effectué dans leur maison travaux d’amélioration de l’efficacité énergétiqueIl y a trois nouvelles déductions. La première concerne les travaux qui réduisent de 7 % la demande de chauffage et de refroidissement dans les habitations normales, avec une déduction pouvant aller jusqu’à 20 %, dans la limite de 5 000 euros par habitation. La seconde pour la réalisation de travaux permettant de réduire de 30% la consommation d’énergie primaire non renouvelable ou d’améliorer le classement énergétique à A ou B des logements ordinaires, avec une déduction pouvant aller jusqu’à 40% des montants dans la limite de 7 500 euros par logement.

Lire aussi:  La livre anticipe le vote de confiance de Johnson pour éliminer le risque politique.

Et la troisième pour la réalisation de travaux permettant de réduire de 30% la consommation d’énergie primaire non renouvelable ou d’améliorer le classement énergétique en atteignant les lettres A ou B dans les bâtiments à usage principalement résidentiel. Dans ce cas, les collectivités pourront déduire jusqu’à 40 % d’un montant maximal de 50 000 euros. maximum de 15 000 euros par logement.

En revanche, sont exonérés les aides pour les dommages causés par des catastrophes naturelles seront exemptées. L’Agence des impôts a exempté de déclaration les aides exceptionnelles accordées en cas de décès et d’invalidité permanente totale directement causés par la tempête « Filomena ». Il en va de même pour les aides accordées pour les dommages corporels directement causés par les éruptions volcaniques sur l’île de La Palma.

Enfin, il régule le marché secondaire. Les ventes sur ces plateformes ne doivent être déclarées que si la valeur de la vente est supérieure à celle de l’achat, ce qui est rare. En revanche, si la vente sur ces plateformes est effectuée régulièrement ou que le volume des revenus est supérieur au salaire minimum professionnel, on peut considérer qu’une activité économique est exercée, de sorte que le vendeur doit s’inscrire comme indépendantdéclarer la TVA et remplir les autres obligations des indépendants.

Article précédentLe Racing, géant de Paris, envisage un retour dans l’élite dans le cadre de la réforme du football français.
Article suivantSi l’on croit la cassure à la hausse du canal baissier de Berkeley, il y a beaucoup de place pour la hausse.