Accueil Jeux L’IPI n’est pas sorti de l’auberge, l’accumulation des dettes peut coûter la...

L’IPI n’est pas sorti de l’auberge, l’accumulation des dettes peut coûter la licence d’exploitation

35
0

L’autorité de régulation des casinos du Commonwealth des îles Mariannes du Nord (CNMI), la Commonwealth Casino Commission (CCC), a révélé lors d’une réunion à la fin de la semaine dernière l’étendue des problèmes financiers d’Imperial Pacific International (IPI), rapporte Marianas Valley.

Les obligations continuent de croître

La CCC a ventilé toutes les obligations en souffrance d’IPI envers le gouvernement CMNI et a montré que l’opérateur de casino en difficulté serait bientôt endetté de plus de 100 millions de dollars, alors qu’il n’y avait aucun signe que les 150 millions de dollars d’injection de capital promis à la société par un investisseur se matérialiseraient bientôt.

Il s’est avéré qu’Imperial Pacific n’a pas réussi à payer sa licence et les frais réglementaires pour deux années consécutives, 2020 et 2021, et qu’une troisième menace se profile à l’horizon avec 15,5 millions de dollars supplémentaires dus à la mi-août, suivis des frais réglementaires le 1er octobre, ce qui porte l’opérateur de casino à un total de 103 millions de dollars dus en moins de deux mois.

Lire aussi:  Endorphina lance le jeu de machine à sous Fisher King

En juin, IPI a évité de perdre sa licence de casino à Saipan, la deuxième plus grande île de l’archipel des Mariannes et partie de la CNMI, après qu’un juge de la Cour de district américaine des îles Mariannes du Nord ait émis une ordonnance d’interdiction temporaire pour reporter d’un mois la réunion du CCC visant à révoquer la licence.

Un investisseur sud-coréen pour sauver la mise

À la suite de l’ordonnance du tribunal, l’autorité de réglementation et l’opérateur ont entamé des pourparlers de règlement au cours desquels IPI a déclaré qu’un investisseur sud-coréen, IH Group, allait bientôt injecter 150 millions de dollars dans le casino et l’hébergement de luxe de l’Imperial Palace Casino de Saipan, propriété d’IPI.

Le président du groupe IH, Kyunan Kim, qui a récemment visité la propriété, a également promis de reprendre la construction de la tour de l’hôtel en déclarant que le projet allait bientôt surmonter ses difficultés financières et « contribuer grandement à la reprise économique de la CNMI ».

Lire aussi:  Gotham Knights mettra en scène plusieurs méchants de Batman, le Joker aussi ? Warner Bros. répond

IPI a atterri dans des eaux réglementaires froides en mai 2021, lorsque le CCC a suspendu sa licence de casino pour des frais de licence et de réglementation impayés, le non-respect des exigences minimales de capital pour l’exploitation d’un casino de 2 milliards de dollars et la contribution obligatoire de 20 millions de dollars au fonds d’avantages communautaires en 2018 et 2019.

Pour aggraver les choses, IPI faisait face à une pile de dettes impayées envers les vendeurs et les sous-traitants pour la construction liée à l’expansion du casino Imperial Palace.

A ce jour, l’injection de capital ne s’est pas matérialisée et la CCC et IPI ne sont pas parvenus à un accord. De plus, la CCC a insisté pendant la réunion sur le fait qu’une révocation de la licence d’opérateur de casino est toujours sur la table.

Article précédentBetGames annonce la mise en place d’un réseau vertical pour les salons de jeux, et le lance avec Entain.
Article suivantLe paysage changeant de la rétention : Table ronde de CasinoBeats