Accueil Finance L’Ibex plonge, avec le reste de l’Europe, après l’attaque russe contre une...

L’Ibex plonge, avec le reste de l’Europe, après l’attaque russe contre une centrale nucléaire.

609
0

Après les fortes baisses de la journée passée (le Ibex a baissé de 3,7% jeudi ; le reste de l’Europe a baissé d’un peu plus de 2%), les indices du Vieux Continent s’enfoncent à nouveau vendredi (Ibex : -2,8%, 7 787 points ; Cac : -3,48% ; Dax : -3,44% ; Ftse 100 : -3% ; Ftse MIB : -4,6%). Ceci, après La Russie a attaqué une des centrales nucléaires ukrainiennes, celle de Zaporiyia.qui a brûlé après le bombardement. C’est La plus grande centrale nucléaire d’Europe. Les autorités ukrainiennes ont confirmé que l’incendie a été éteint. Les dernières informations indiquent que Les troupes russes ont occupé la centrale nucléaire.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitro Kuleba, a averti hier soir que « si la centrale nucléaire de Zaporiyia explose, ce sera une catastrophe ». dix fois plus grande que Tchernobyl ». en 1986. Le président américain Joe Biden a appelé la Russie à cesser ses attaques après des entretiens avec le président ukrainien Volodymir Zelensky.

Les contrats à terme américains sont actuellement en baisse de 0,8 %. En Asie, les baisses ont également prévalu aux premières heures de ce matin, avec des baisses de plus de 2% pour le Nikkei et le Hang Seng.

Après avoir commencé avec le sentiment que Vladimir Poutine pourrait relâcher son attaque, la semaine a rapidement dérapé après l’offensive contre Kiev, et se termine avec les pires prédictions possibles après cette attaque russe sur une centrale nucléaire.. Loin d’être terminée, la guerre entre dans sa deuxième semaine et Poutine a déjà déclaré qu’il atteindrait ses objectifs quoi qu’il arrive.

Lire aussi:  La volatilité à Wall Street étend ses baisses après sa séance la plus baissière depuis 2020.

Dans l’ensemble, et nous attendons de voir comment cela se termine aujourd’hui, l’Ibex a perdu pas moins de 8% sur la semaine.. Vendredi dernier, il était en hausse de plus de 3 %, lundi, il a terminé à plat, mardi, il a encore perdu 3,4 %, mercredi, il était en hausse de 1,6 % et ce jeudi, il a encore perdu 3,7 %. Cela montre la une énorme volatilité et une grande nervosité sur les marchés..

Au sein de l’indice sélectif, seuls trois titres sont en hausse. On notera en particulier augmente dans Cellnex (a obtenu l’approbation des Britanniques pour acheter Hutchison Towers). Du côté négatif, les actions du secteur du tourisme (AmadeusIAG, Meliá), PharmaMar (a reçu un paiement de 25 millions de Jazz Pharmaceuticals), les banques ou Inditex (aux niveaux de mars 2020), sont les pires.

ATTENTION A L’EMPLOI AUX ETATS-UNIS

Au milieu de tout ce chaos, la normalité sera apportée par l’habituelle publication en début de mois du rapport sur l’emploi, dans ce cas pour le mois de février, aux États-Unis. Le consensus s’attend à ce que 415 000 emplois seront créés.Les experts affirment toutefois qu’après les dernières surprises de ce repère, ce chiffre pourrait se situer dans la partie inférieure des prévisions (80 000) ou dans la partie supérieure (725 000).

Lire aussi:  L'Ence versera un dividende de 0,09 euro le 15 novembre

« Quel que soit le chiffre, il est peu probable qu’il modifie la prévision d’une hausse des taux en mars ».CMC Markets note. Le président de la Fed, Jerome Powell, a anticipé cette semaine une hausse des taux en mars. une augmentation de 25 points de base à cette réunion.

Dans les autres publications du jour, les ventes au détail dans la zone euro a augmenté de 7,8% en janvier par rapport à l’année dernière..

AUTRES MARCHÉS

Le pétrole se  » détend  » après avoir atteint hier 118 dollars pour le Brent et 116 pour le WTI. Le Brent se négocie actuellement à 112 dollars et le WTI à 109 dollars. En hausse de 2 %, respectivement.

L’euro se négocie à 1,0984 $. L’or est en hausse de 0,6 % (1 948 dollars), tout comme l’argent (25,37 dollars).

Le bitcoin cède 0,8 % (41 709 $) et l’ethereum est en baisse de 2,5 % (2 743 $).

Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans s’établit à 1,785 %.

Article précédentL’euro/dollar se rapproche de plus en plus du niveau 1.08-1.0825.
Article suivant« Il faut un genre spécial de stupidité pour attaquer une centrale nucléaire ».