Accueil Finance Iberdrola accélère dans l’éolien offshore avec ses projets de Saint-Brieuc et de...

Iberdrola accélère dans l’éolien offshore avec ses projets de Saint-Brieuc et de la mer Baltique

182
0

Le président d’Iberdrola Iberdrola, Ignacio Galán, a rencontré les employés des deux projets d éolien en mer par Ibedrola dans Saint-Brieuc, le premier parc éolien offshore de grande envergure en Bretagne et le deuxième en France à produire de l’énergie propre, et de l’Institut de recherche sur les technologies de l’information et de la communication (IRIS). Baltic Eagle, situé dans la mer Baltique.

Malgré les problèmes liés à sa construction en pleine pandémie de Covid-19, le projet de Saint Brieuc sera achevé dans les délais prévus, les travaux d’installation étant terminés cette année. Cinquante et une des 62 enveloppes et 35 des 62 turbines ont déjà été installées. Par ailleurs, après la phase de test, les premières éoliennes ont commencé à fournir de l’électricité propre le 5 juillet.

Équipées d’un investissement de 2,4 milliards d’eurosSaint-Brieuc a une capacité totale de 496 mégawatts (MW) répartis sur 62 turbines de 8 MW chacune. Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, Saint-Brieuc aura une production de 1 820 gigawattheures (GWh) par an.Cela couvrira la demande énergétique de 835 000 personnes (chauffage compris), ce qui équivaut à une population plus importante que celle de la ville de Valence ou presque aussi importante que celle de Marseille.

Lire aussi:  Disparité dans les échanges asiatiques après la clôture positive de Wall Street

Pour sa part, le parc éolien offshore Baltic Eagle, situé en mer Baltique, a une capacité de production d’environ 1,5 million d’euros par an. 476 MW. Baltic Eagle comptera 50 éoliennes de 9,53 MW de puissance unitaire sur monopiles, pour une production annuelle de 1,9 TWh, de quoi satisfaire durablement la demande de 475 000 ménages et éviter l’émission de 800 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère chaque année.

La fabrication des composants de ce parc éolien est pratiquement terminée, et certains ont même été achevés en avance grâce au travail d’une équipe pluridisciplinaire. Ce parc éolien, dont la mise en service est prévue pour fin 2024, bénéficie d’un tarif réglementé minimum de 64,6 €/MWh pour les 20 premières années. Par ailleurs, il a déjà vendu 100% de sa production dans le cadre de contrats à long terme.

Lire aussi:  Vitalik Buterin révèle une nouvelle phase de l'Ethereum : " Le Fléau ".

Iberdrola a 3 000 MW de projets éoliens offshore en construction ou sécurisés, avec des coûts nuls sur les fonds marins grâce à la position de pionnier du groupe. L’entreprise contribue à soutenir la transition énergétique et à créer des emplois dans la chaîne d’approvisionnement partout dans le monde.

Outre Saint Brieuc, le projet éolien offshore Vineyard Wind aux États-Unis devrait être mis en service au dernier trimestre 2023. Le parc éolien Baltic Eagle en Allemagne sera opérationnel en 2024, et East Anglia 3 au Royaume-Uni et Windanker en Allemagne commenceront à produire en 2026.

Ces projets viendront s’ajouter au portefeuille actuel de 1 258 MW de projets éoliens offshore opérationnels, dont West of Duddon Sands en mer d’Irlande, Wikinger en mer Baltique allemande et East Anglia One dans le sud de la mer du Nord.

Article précédentLa Banque d’Espagne confirme que l’Euribor a baissé en août à 4,073%.
Article suivantSkyCity pourrait voir sa licence suspendue en Nouvelle-Zélande