Accueil Finance L’Ibex 35 ouvre en hausse : l’indice sélectif cherche à clôturer dans...

L’Ibex 35 ouvre en hausse : l’indice sélectif cherche à clôturer dans le vert un mois compliqué

653
0

L’Ibex 35 et le reste des marchés boursiers européens ouvriront ce dernier jour de la semaine et du mois d’avril. avec des gains significatifs (contrats à terme : +1,4%).. Ceci, lors d’une journée qui s’annonce riche en références. Aujourd’hui, les chiffres du PIB du premier trimestre pour l’Espagne et de nombreux autres pays européens seront publiés, ainsi que les chiffres de l’indice de confiance des consommateurs. PIB de la zone euro. En outre, les éléments suivants seront publiés L’inflation préliminaire d’avril dans la zone euro.. En Espagne, le gouvernement doit annoncer son prévisions de printemps et, bien sûr, les résultats de l’entreprise continueront d’être publiés.

CaixaBank a annoncé un bénéfice net de 707 millions 707 millions d’euros au premier trimestre, tout en faisant état d’une Une provision de 214 millions d’euros pour les troupes découlant de la guerre en Ukraine.. Aujourd’hui, nous connaissons également les récits de BBVA ou Indra. En Espagne, le marché sera également attentif Grifolsqui a rapporté dans la soirée que a été contraint de redresser ses comptes.

En dehors de notre pays, les résultats continuent également d’être annoncés, alors que ce matin les comptes de Amazon et Apple. Amazon en baisse de 9 % après la fermeture du marché, après avoir perdu 3,8 milliards d’euros. dans le premier trimestre. Apple, quant à lui, a gagné 25,01 milliards de dollars au premier trimestre. et les prévisions météorologiques.

Lire aussi:  La Russie affirme avoir tué 5 soldats ukrainiens dans le Donbas, mais Kiev le dément

UN MOIS QUI S’EST COMPLIQUÉ

Avril ressemblait à un mois de récupération après un premier trimestre très difficile sur les marchés boursiers en raison de la guerre en Ukraine. Il semble que les investisseurs s’habituent progressivement à la situation et que les choses se normalisent quelque peu.

Cependant, les derniers mois de ce mois ont été très difficiles pour les marchés.Ils sont nerveux quant aux plans des banques centrales, notamment la Réserve fédérale (Fed), et à l’impact de la guerre sur l’économie.

Les résultats ont marqué les derniers jours du mois, mais aussi la situation macroéconomique, et les différentes apparitions des banquiers centraux, notamment Jerome Powell.

Semaine prochaine la réunion très attendue de la Réserve fédérale a lieu la semaine prochaine.. Il reste à voir si la hausse des taux sera confirmée ou non. 50 points de base ce qui a déjà été anticipé par le président de la banque centrale américaine.

Sur l’ensemble du mois, l’Ibex est en hausse d’environ 0,8%. A certains moments en avril, elle a accumulé des gains de 5%..

Lire aussi:  IAG s'envole en bourse après avoir anticipé un bénéfice de 1,2 milliard au troisième trimestre.

COLLÉ AU SUPPORT DE 8.400

L’indice sélectif espagnol a réussi à clôturer la journée d’hier avec des gains modérés, mais il se négocie toujours près du support de 8 400 points.

« Faites attention, car La tendance baissière engulfing de mardi est toujours en vigueur.Nous n’excluons pas une attaque du support à 8 274 points », déclare César Nuez, analyste technique chez Bolsamanía et responsable de Trader Watch.

« S’il ne peut pas se maintenir à ces niveaux, nous pourrions finir par assister à une extension des chutes vers le niveau de 8 000. Nous ne verrons un signe de force qu’avec une clôture au-dessus des sommets de mardi à 8 703 points », ajoute-t-il.

AUTRES MARCHÉS

L’euro se négocie à 1,0537 dollar (+0,41%). Le pétrole est en hausse d’environ 0,6%, avec le Brent à 108,21 dollars, et le WTI à 105,93 dollars.

L’or est en hausse de 0,8 % (1 907 $) et l’argent de 1,27 % (23,45 $).

Le bitcoin chute de 1,38 % (39 487 $) et l’ethreum de 1,25 % (2 919 $).

Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans s’établit à 2,821 %.

Article précédent« La plus grande validité juridique que l’Espagne a donnée au bitcoin est de permettre une case dans l’impôt sur le revenu ».
Article suivantEuro/dollar : « Un échec au support multi-décennal à $1.0800 est très baissier ».