Accueil Finance L’Ibex 35 aborde l’avant-dernière session de l’année avec un ton plus calme

L’Ibex 35 aborde l’avant-dernière session de l’année avec un ton plus calme

473
0

Les marchés boursiers européens sont plus calmes ce mercredi. L’Ibex 35 et le reste des indices bougent à peine. (Ibex : +0,08%, 8 275 ; Dax : -0,06% ; Cac : +0,14%). Le site Ftse 100qui était fermé lundi et mardi, est le plus performant (+0,9%). Tout cela, après les réductions vues à Wall Street hier (particulièrement prononcée sur le Nasdaq) et le fait que l’Asie ait connu une journée avec des des hausses mixtes et plus importantes du Hang Sengqui a repris ses activités après les vacances de la dernière session.

De l’autre côté de l’Atlantique, il est important de souligner l’importance de l’action de l’UE. Le fort recul de Tesla de 11% hier.. Le constructeur de voitures électriques n’arrive toujours pas à se remettre sur pied et est a atteint son plus bas niveau depuis septembre 2020. La société a suspendu la production de son usine de Shanghai samedi dans un contexte de baisse de la demande mondiale, a rapporté Reuters.

Au sein de l’Ibex, on souligne maintenant les augmentations de Cellnex et Telefónica et tombe dans Rovi et Meliá. En tout cas, aucun titre ne bouge de manière particulièrement frappante.

Lire aussi:  La Banque d'Espagne augmente les réserves de capital de Santander et de BBVA

L’ordre du jour de ce mercredi est dépourvu de références, alors qu’en Espagne le les dernières mesures économiques annoncées par le gouvernement et, sur le plan purement politique, le le déblocage par consensus de la réforme de la Cour constitutionnelle.

En ce qui concerne l’aspect technique du bouquetin, les experts de Bolsamania soulignent que. est « bon » et que tout semble indiquer que nous pourrions voir une extension des hausses.. En tout cas, vu le manque de références dans ces dernières séances de l’année et le fait que les investisseurs sont absolument en « mode Noël », il est prévisible que le calme dominera la fin de l’année 2022.

Pour que l’indice sélectif continue à augmenter, il faudrait voir une clôture au-dessus de 8 469 points.. « Surveillez une cassure au-dessus de ce niveau de prix, car cela ouvrirait la voie à une attaque sur le marché de l’immobilier. résistance clé à 8 540 points.. Les analystes de Bolsamania soulignent que « nous surveillerons de près sa performance à ce niveau car, s’il venait à le percer, cela pourrait nous amener à penser à une attaque sur le niveau des 9 000 points ».

Lire aussi:  Les aéroports d'Aena récupèrent 97,1 % du trafic aérien pré-pandémique

LA DÉCISION DE LA RUSSIE

Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a signé un décret selon lequel interdit les livraisons de pétrole aux acheteurs qui adhèrent aux mesures visant à limiter le prix du pétrole brut russe.Le plafond de 60 dollars par baril fixé par l’Union européenne, qui sera en vigueur entre le 1er février et le 1er juillet 2023.

La décision n’a pas eu d’impact sur le prix du pétrole brut car de nombreux pays à l’origine de la mesure de plafonnement des prix avaient déjà interdit ou réduit les importations de pétrole brut russe.

Le pétrole brut Brent est maintenant en baisse de 0,8% à 83,59 dollars, tout comme le WTI (78,91 dollars).

AUTRES MARCHÉS

L’euro se négocie à 1,0642 dollar (+0,04%).

L’or perd 0,55% (1 813 $) et l’argent baisse légèrement (24,15 $).

Le bitcoin est en baisse de 1,3 % (16 647 $) et l’ethereum de 1,9 % (1 195 $).

Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans est de 3,83 %.

Article précédentLes marchés boursiers asiatiques terminent en baisse en raison des inquiétudes concernant l’ouverture en Chine
Article suivantLe biais baissier de Faes reste en place