Accueil Finance L’Ibex 35 perd 7 800 points après la Fed : les banques...

L’Ibex 35 perd 7 800 points après la Fed : les banques montent et Solaria coule

34
0

Le site Ibex 35 (-1,24% ; 7 774 points) et le reste des bourses européennes restent dans le rouge après la décision de la Réserve fédérale (Fed) mercredi.. La banque centrale américaine a augmenté les taux d’intérêt de 75 points de base .Le dollar a atteint son plus haut niveau depuis 20 ans et a entraîné une forte volatilité des marchés boursiers outre-Atlantique. a finalement terminé la journée dans le rouge (-1,7%).. L’annonce a également impliqué que le rendement de l’obligation à 2 ans au-dessus de 4 % pour la première fois depuis 2007.

La Fed a établi de nouvelles projections pour le taux de référence, portant la moyenne à 4,4 % d’ici la fin de l’année.à 4,6% en 2023, avant de tomber à 3,8% en 2024.

Powell a réaffirmé que le FOMC est « fermement engagé » à réduire l’inflation.tout en notant que d’autres hausses de taux sont à l’horizon. Il a également indiqué qu’il n’existe pas de moyen indolore de réduire l’inflation – « ….. ».Personne ne sait si notre politique va provoquer une récession.« , a-t-il déclaré, avec la perspective qu’une nouvelle hausse de 100 points de base pourrait être observée d’ici la fin de l’année au plus tôt.

« Il n’est pas surprenant que les marchés d’actions américains n’ont pas apprécié le ton hawkish, ni la perspective d’une croissance plus lente et d’une inflation plus élevée.et que la Réserve fédérale modifierait ses orientations sur ces deux aspects. Le PIB américain devrait ralentir à 0,2 % en 2022, et M. Powell a admis qu’une récession pourrait survenir. L’inflation de base devrait baisser à 4,5% cette année, avant de tomber à 2,1% en 2025″, commentent les experts de CMC Markets dans leur rapport quotidien.

Lire aussi:  L'Ibex 35 et le reste de l'Europe attendent la décision de la Fed avec des gains importants.

Ce jeudi, c’était le tour de la Banque du Japondont a maintenu sa politique monétaire inchangée (ce qui a entraîné une forte baisse du yen) ; par Banque de Hong Kong (a augmenté les taux de 75 points de base) ; à Banque suisse (a augmenté les taux de 75 points de base) ; la Banque de Norvège (a opté pour une augmentation de 0,5 %.) ; et à Banque d’Angleterre (relève les taux de 50 points de base).. Toutes ces mesures indiquent la ferme volonté des banques centrales de contrôler les prix, même si cela affecte la croissance économique. Ne pas le faire maintenant serait bien pire à long terme.

DU CRÉDIT SUISSE À SABADELL

Dans le monde des affaires, on parle aujourd’hui de Le Credit Suisse, qui envisagerait de scinder son activité de banque d’investissement en trois parties.Le Financial Times rapporte.

En Espagne, elle a fait la une des journaux Sabadelldont aurait reçu des offres de Worldline, Nexi et Fiserv pour sa division paiements.selon « Reuters ». Il a également été question de Aena, qui prévoit de verser à nouveau un dividende en 2023.rapporte « Cinco Días ».

Aussi, la CNMV a exclu les actions d’Abengoa de la négociation.suspendu depuis 2020, et Ibercaja a tenu une conférence de presse au cours de laquelle a saisi l’occasion pour critiquer la « taxe sur les banques » du gouvernement..

Au sein de l’Ibex, les éléments suivants se sont distingués augmente dans les banques (Sabadell, CaixaBank, Santander, Bankinter…), seule BBVA clôturant en territoire négatif, et les des chutes formidables à Solaria (-8,6%), suivie de Merlin (-5,58%), Fluidra (-5,7%), Grifols (-5,56%) et Colonial (-6,2%).

Lire aussi:  Siemens Energy confirme qu'elle envisage une offre publique d'achat (OPA) sur Siemens Gamesa en vue de sa radiation de la cote

Les dirigeants mondiaux ont condamné l’un après l’autre l’invasion de l’Ukraine par la Russie dans leurs discours à l’Assemblée générale des Nations unies.

Le président américain Joe Biden a déclaré mercredi que la Russie a violé les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies. et a critiqué l’utilisation par Moscou du droit de veto au Conseil de sécurité sur le conflit.

M. Biden a appelé à un élargissement du Conseil de sécurité « afin qu’il puisse mieux répondre aux besoins du monde d’aujourd’hui » et a rappelé que les membres permanents de cet organe – dont son pays – devraient s’abstenir d’exercer leur droit de veto « sauf dans des situations extraordinaires ».

Nous rappelons qu’hier, Poutine a annoncé une « mobilisation militaire partielle » en RussieCela place la population et l’économie du pays dans un stade d’avant-guerre.

AUTRES MARCHÉS

L’euro se négocie à 0,9822 dollar (-0,15%). Le pétrole est en hausse de plus d’un point de pourcentage. Le Brent est à 90,94 dollars et le WTI à 83,98 dollars.

L’or se reprend légèrement (+0,27%, 1 680 $), et l’argent est en hausse de 0,39% (19,55 $).

Le bitcoin est en baisse de 1,12 % (18 927 $) et l’ethereum de 5,23 % (1 265 $).

Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans est de 3,688 %.

Article précédentUSMNT vs Japon : pronostic, cote, écart, ligne : Les meilleurs paris pour le match amical international du vendredi 23 septembre.
Article suivantLe bouquetin se négocie sur le fil