Accueil Finance L’euro poursuit ses gains après les allusions de Lagarde à un changement...

L’euro poursuit ses gains après les allusions de Lagarde à un changement de cap de la BCE en faveur des faucons.

263
0

Le mois de février a été un mois d’impasse pour la Banque centrale européenne (BCE) lorsqu’il s’agit de les décisions de politique monétaire de son conseil des gouverneurs.Mais la réunion mensuelle a laissé un moment particulièrement intense lors de la conférence de presse de la présidente de l’instance, Christine Lagarde. Face au manque de nouvelles ce mois-ci après les changements introduits en décembre et à la lumière d’une inflation galopante, le président de la BCE a tenté d’éviter de donner des arguments aux spéculations sur la hausse des taux ou le resserrement monétaire et de pousser les marchés en mars. Mais c’est sa tentative constante d’esquiver l’engagement qui a donné un biais belliciste à ses déclarations.

C’est en tout cas ainsi que les investisseurs l’ont interprété, faisant grimper l’euro contre le billet vert de 1% à plus de 1,14 dollar, contre 1,1270 dollar où la monnaie s’échangeait avant la conférence de presse de Mme Lagarde. Après avoir clôturé jeudi à 1.1435 dollars et laissé un sommet à 1.1450 dollars.à des niveaux jamais vus depuis le 14 janvier, le taux de change euro/dollar a continué à dépasser ce prix vendredi. La monnaie européenne est maintenant dans le vert depuis cinq sessions consécutives.

Lire aussi:  "Les stocks de pétrole atteignent un niveau dangereusement bas", prévient BofA.

Les analystes avaient prévenu que toute un petit signe que la banque centrale ne maintiendrait pas son orientation ultra-accommodante. pourrait être interprété comme un resserrement plus rapide que prévu. Et alors que Mme Lagarde a répété à plusieurs reprises que la banque centrale respecterait le calendrier de réduction des achats d’actifs et a insisté sur le fait qu’elle ne prendrait aucune décision hâtive, le marché est resté réticent à confirmer que les hausses de taux cette année sont « hautement improbables ».

« Premièrement nous examinerons les achats d’actifs, progressivement, et seulement ensuite nous examinerons les taux d’intérêt. » Lagarde a expliqué à plusieurs reprises, non sans préciser que « nous n’en sommes pas encore là ». « Nous resterons très fidèles à la séquence : d’abord terminer le PEPP, puis nous poursuivrons les achats prévus dans le PAP », a souligné le banquier central.

« Nous ne relèverons pas les taux tant que nous n’aurons pas terminé les achats d’actifs. Nous allons de manière séquentielle et progressive et nous allons mettre en œuvre le programme d’achat d’actifs pour le reste de l’année 2022″, a expliqué le chef de la BCE.

Lire aussi:  Bill Miller prédit un rebond du bitcoin : "Je suis surpris qu'il ne vaille pas la moitié de sa valeur".

Mme Lagarde a également souligné que « nous ne serons pas complaisants, mais nous ne précipiterons pas le processus, nous serons progressifs ». Cependant, son insistance à appeler les marchés à Marslorsque la banque centrale disposera de davantage de données sur l’inflation pour réorienter ses projections si nécessaire, a été interprétée comme une indication que des développements majeurs sont attendus le mois prochain.

Les commentaires sur l’inflation ont également réjoui les investisseurs. Le président de la BCE a reconnu que les pressions sur les prix ont augmenté et ont surpris à la hausse en janvier, en raison des prix de l’énergie. Mme Lagarde a également déclaré que la BCE partait du principe que l’inflation serait « plus élevée que prévu pendant plus longtemps que prévu », mais a maintenu qu’elle s’atténuerait avec le temps.

« Nos perspectives d’inflation sont incertaines, nous suivrons de près les données« , a expliqué le banquier central, précisant que le conseil des gouverneurs est  » préoccupé  » par cette question. « Par rapport à décembre, les risques pesant sur nos perspectives d’inflation sont orientés à la hausse », a-t-elle déclaré, laissant entendre qu’une révision des projections de la BCE est prévue le mois prochain.

Article précédentLe Dollar Index rencontre le double fond sur le cent et s’oriente fortement à la baisse
Article suivantL’investissement dans la valeur ? Oui, mais pas à l’aveuglette : privilégier l’énergie et les banques