Accueil Jeux L’Espagne va les interdire aux mineurs et a déjà mis en place...

L’Espagne va les interdire aux mineurs et a déjà mis en place un système.

755
0

L’Espagne sera le premier pays européen à disposer d’une loi spécifique pour réglementer les loot boxes. Le premier projet de loi a été publié aujourd’hui et nous connaissons déjà certaines des mesures que le ministère de la consommation entend mettre en œuvre. Parmi elles, l’interdiction des loot boxes pour les mineurs. Une interdiction qui nécessitera une mesure extraordinaire : obliger tout le monde à donner sa carte d’identité sur les plateformes proposant des loot boxes.


Ce que le gouvernement entend par « loot boxes ». La future loi souligne que les jeux vidéo ne sont pas sur le même plan que les jeux de hasard. Dans ce premier texte, les boîtes à butin sont définies comme des mécanismes de récompense aléatoire (MRR). Ce sera le cas « lorsque l’activation des mécanismes de récompense coûte de l’argent ou d’autres objets virtuels acquis avec de l’argent directement ou indirectement ». L’inclusion des « objets virtuels » suggère que les récompenses basées sur des cryptocurrences ou des NFT seront également considérées comme des loot boxes, même si elles ne sont pas récompensées par de l’argent en soi.

Les exemples de « loot boxes » ou MAR sont par exemple les jeux vidéo dans lesquels sont cachées des boîtes à butin contenant des prix ou les sites web ou les applications d’échange qui sont directement une sorte de casino. Dans tous ces cas, la nouvelle loi exigera qu’une série de mesures soient prises.

Les boîtes de butin pour les mineurs sont interdites. Comme l’a annoncé le ministre de la Consommation, Alberto Garzón, dans une interview accordée à Xataka fin 2020, la nouvelle loi interdira l’accès aux « loot boxes » aux mineurs de moins de 18 ans. « Beaucoup de ces boîtes de récompense se trouvent dans des jeux vidéo qui peuvent même avoir une accréditation PEGI légale en dessous de 18 ans », a expliqué le ministre.

Lire aussi:  Entain : Finalisation de l'acquisition de BetCity aux Pays-Bas

Pour les plus de 18 ans, il y aura également des obligations supplémentaires. Outre l’interdiction faite aux mineurs, la loi obligera les applications proposant des « boîtes à butin » à ajouter un certain nombre de paramètres. Les utilisateurs auront la possibilité de limiter complètement leurs dépenses grâce à un système d’auto-exclusion ou de les limiter partiellement en ayant la possibilité de mettre en place des sessions de jeu avec une durée et un montant maximum.

Comment l’âge sera-t-il vérifié ? Au moyen de la carte d’identité. Pour mener à bien ces changements, une nouvelle méthode de contrôle sera nécessaire. Le département de la consommation explique que cette interdiction sera effectuée au moyen d’une vérification documentaire, au moyen du DNI ou d’une vérification biométrique. En d’autres termes, les jeux vidéo qui contiennent des « loot boxes » seront obligés de demander la carte d’identité au moment du paiement, afin de vérifier si le compte appartient ou non à un mineur.

Adieu à l’anonymat ?. La nouvelle loi est actuellement un projet qui entame sa procédure d’audition publique, mais elle soulève de nombreux doutes quant au respect de la vie privée et à la manière dont elle sera appliquée. Le fait d’exiger une pièce d’identité pour pouvoir acheter est un changement important, car actuellement il n’est pas nécessaire de fournir ce document pour jouer à des titres qui contiennent des loot boxes.

Depuis quelques années, des plateformes telles que Google Play demandent des informations pour vérifier que vous avez l’âge minimum requis. Google explique que « si nous détectons que vous n’êtes peut-être pas assez âgé pour gérer votre propre compte, vous disposerez de 14 jours pour mettre en place une surveillance de votre compte ». Pour ce faire, Google vous demande votre carte d’identité ou une carte de crédit.

Lire aussi:  Vous pouvez jouer à Stray avec votre propre chat comme personnage principal grâce à un moddeur.

Avec l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi, on s’attend à ce que des plateformes telles que Google renforcent la surveillance de l’âge, afin de s’assurer que les applications et les jeux vidéo passant par sa plateforme sont conformes à la loi. Nous devrons voir si les autres applications ou plateformes prennent des mesures similaires.

Et les cartes-cadeaux ?. Un autre doute qui se pose concerne les cartes-cadeaux de 20 ou 50 euros à utiliser sur des plateformes telles que PlayStation. En exigeant le DNI, elle ouvre la porte à l’obligation pour les magasins de le demander lors de leurs achats, comme s’il s’agissait d’un bien de consommation réservé aux adultes.

Réglementation de la publicité. La nouvelle loi interdira également la publicité physique liée aux boîtes à butin, ainsi que la publicité en ligne dans des environnements web non liés aux jeux vidéo. Quant à la télévision et à la radio, la publicité pour ces récompenses sera interdite, sauf dans la tranche 1-5h du matin.

Informations sur les possibilités de prix. Les plateformes auront également une obligation supplémentaire en ce qui concerne ces prix, à savoir que des informations véridiques doivent être données sur les chances réelles d’obtenir le prix. Si une enveloppe ou un coffre n’a qu’une infime chance d’offrir un cadeau intéressant, il faut en tenir compte.

Article précédentVoici les 4 nouveaux jeux SEGA Mega Drive gratuits sur Nintendo Switch Online
Article suivantLes matières premières agricoles, une valeur sûre pour WisdomTree