Accueil Santé & Bien-être Les pharmacies de Catalogne cesseront de donner des tests aux étudiants à...

Les pharmacies de Catalogne cesseront de donner des tests aux étudiants à partir de lundi.

88
0

Le site pharmacies en Catalogne cessera de faire passer des tests dans les écoles à partir de lundi. Ainsi, les apothicaires ne feront plus d’antigènes aux proches d’un positif et ceux-ci seront réservés uniquement aux les écoles et les enseignants de l’enseignement spécialisé. Jusqu’à présent, les écoliers dont la classe était positive avaient droit à un test gratuit par semaine. Ils pouvaient accéder à la prescription électronique par le biais de La Meva Salut. La décision, annoncée lundi par le secrétaire à la santé publique, Carmen Cabezas, est due à la « diminution soutenue et très nette de l’incidence et de la positivité » du virus en Catalogne. Les pharmacies catalanes ont déjà effectué plus de 440 000 tests d’antigènes depuis le début du mois de janvier.

Selon les calculs de la Conselleria de Salut, 86% des Catalans sont déjà vaccinés contre le covid-19 parce qu’ils ont reçu la totalité du vaccin ou parce qu’ils ont transmis le virus. En ce sens, Cabezas a souligné que la gravité de la variante omicron est moindre que celle des autres variantes, mais cela n’est pas exclu car la population est « plus vaccinée ».

Lire aussi:  Les meilleurs hôpitaux pour faire le MIR en Catalogne, selon une enquête

Quant à la indicateurs épidémiologiques, restent élevés, mais avec une tendance à la baisse. « Tous les indicateurs montrent que nous sommes sur la bonne voie. On observe une baisse très nette chez les moins de 15 ans », a déclaré le secrétaire à la santé publique. Le site vitesse de reproduction (Rt) est inférieur à 1 depuis plusieurs jours (0,75 point mercredi), ce qui indique que la pandémie est en régression.

Pression des soins

Les visites dans le secteur des soins primaires sont également en baisse, même si la pression est encore forte. Lundi dernier, les CAP ont reçu 61 000 visites dans toute la Catalogne, mais le lundi précédent, il y en avait 80 000 et le lundi d’avant, 100 000. Dans les hôpitaux, sont admis 2 946 personnes avec covid (64 de moins qu’hier) et 452 personnes dans l’ucis (un de moins).

Lire aussi:  Vitamines et compléments, la science fait la lumière sur leur efficacité

Cabezas a défendu le l’utilisation de masques à l’intérieur, surtout avec cette variante hautement transmissible (omicron), mais il a répété que la Catalogne ne la considère pas comme efficace à l’extérieur.

Elle a souligné que la troisième dose protège contre l’omicron autant que deux doses contre les autres variantes. « Les personnes infectées par Omicron génèrent des anticorps, mais comme l’infection est plus faible, les défenses qu’elles génèrent sont également plus faibles. Il ne sert à rien d’être infecté pour avoir une immunité. Nous ne connaissons pas le résultat de l’immunité, c’est le vaccin qui est le moins important », a-t-il expliqué. Julià Blanco, Chercheur de lrsiCaixa au Campus de Can Ruti, présent à la conférence de presse.

Salut appelle l’ensemble de la population à prendre la troisième dose. L’inconnu, dit-il, est la variante omicron, le furtif. Une troisième dose est recommandée cinq mois après l’infection.

Article précédentLes experts ne voient pas de « rigueur scientifique » dans l’utilisation des masques en plein air.
Article suivantL’Espagne dépasse les 10 millions d’infections par le covid