Accueil Business Le vote sur la réforme du travail n’a pas été entaché d’irrégularités,...

Le vote sur la réforme du travail n’a pas été entaché d’irrégularités, selon les avocats du Congrès.

106
0

Les juristes du Congrès des députés ont confirmé qu’il n’y a pas eu de défaillance informatique lors du vote sur la réforme du travail, selon le réforme du travail qui s’est déroulé avec un vote erroné du PP, en particulier du député Alberto Casero.

« Le vote de M. Casero fa été valablement coulée et est pleinement effective. Comme cela a été prouvé, il n’y a pas eu de défaillance du système de voteet il faut attribuer à une erreur matérielle de la part du député le fait que le vote émis n’a pas coïncidé avec la volonté que l’on voulait exprimer », indiquent-ils dans la lettre.

Ils confirment que la procédure de vote télématique n’a pas non plus été violée.qui s’est déroulée « conformément au régime juridique en vigueur », c’est-à-dire en référence à l’article 82, paragraphe 2, du règlement intérieur, et non dans les termes du paragraphe 4 de la résolution du Conseil présidentiel du 21 mai 2012, à savoir , par le biais d’un appel téléphonique de la présidence ou d’un membre de la chambre.mais au moyen du nom d’utilisateur et du mot de passe de l’intranet.

Lire aussi:  Logista nomme Pedro Losada au poste de directeur financier

Ils insistent également sur le fait que ele vote valablement exprimé, soit en personne, soit par voie électronique, est irrévocablece qui découle nécessairement du fait que les votes, sauf en cas d’erreur technique » et dans les cas prévus par le règlement,  » ne sont pas répétés « .

Ils ont également conclu que le Bureau du Congrès n’auraient pas dû se rencontrercomme demandé par le Groupe Populaire et M. Casero, en vertu du sixième paragraphe de la Résolution du Bureau du 21 mai 2012. Celle-ci prévoit que le député qui décide finalement de voter en personne, pour autant qu’il y soit autorisé par le Bureau, déclare le vote télématique nul et non exprimé.

Lire aussi:  Cinq conseils pour économiser du carburant lors de vos voyages cet été

Aussi ils rejettent la demande d’arrêt des procédures liées à la validation de l’arrêté royal sur la réforme du travail, puisque le Congrès s’était déjà prononcé de manière définitive.

De cette façon, le rapport des avocats du Congrès a résolu la controverse qui avait été soulevée le 3 février lors du vote sur la réforme du travail, au cours duquel la deux députés de l’UPN ont enfreint la discipline de vote de leur parti, qui avait confirmé qu’il soutiendrait le changement de réglementation du gouvernement.

Article précédentLa technologie dans la finance : le défi pour les régulateurs
Article suivantL’addiction aux jeux vidéo est désormais une maladie mentale pour l’OMS