Accueil Business Le Trésor public gagnera 164 millions à la loterie de Noël si...

Le Trésor public gagnera 164 millions à la loterie de Noël si les trois prix sont répartis.

549
0

Trésorerie sera l’un des grands gagnants lors du prochain tirage au sort du Loterie de Noël. Selon les calculs des techniciens du ministère des Finances (Gestha), le trésor public pourrait se voir attribuer 163,8 millions d’euros. si les trois premiers prix sont partagés. La figure représente une augmentation de 7,28 millions par rapport à l’année dernière en raison de l’augmentation de 8 séries.

Ainsi, le nombre de prix augmente de 1.224.320, pour atteindre 27.547.200 prix, et le montant des prix augmente de 112 millions d’euros, pour atteindre 2.520 millions. « L’aguinaldo pour les caisses publiques augmente », souligne Gestha, malgré le fait que… L’exonération fiscale minimale est maintenue jusqu’à 40 000 euros..

En vue du tirage de Noël du 22 décembre, les techniciens expliquent qu' »en taxant les prix de loterie de 40 000 euros ou plus avec une taxe de 20%, ceux qui auront la chance de gagner le jackpot recevront 328 000 euros, tandis que le Trésor public conservera les 72 000 euros restants.« . Quant aux gagnants du deuxième prix – 125 000 euros par dixième – ils remettront 17 000 euros au Trésor public, et les gagnants du troisième prix – 50 000 euros par dixième – se verront déduire 2 000 euros.

Lire aussi:  Les entreprises font marche arrière : l'inflation force la reprise et l'expansion du télétravail

Gestha nous rappelle également que ceux qui veulent souscrire à l’une des assurances les polices d’assurance qui font l’objet d’une promotion et qui, selon eux, « vous rendent vos taxes de loterie », la perception des « taxes de loterie », la « la compensation équivalente à l’impôt retenu est imposable en tant qu’augmentation de la richesseIls doivent donc l’inclure dans leur déclaration d’impôt sur le revenu de l’année où ils la perçoivent, avec le reste de leurs revenus soumis au barème général ».

Les techniciens fiscaux considèrent également que le la loi sur la lutte contre la fraude de juillet 2021.a fait un pas important en avant en établissant l’obligation pour la Sociedad Estatal Loterías y Apuestas del Estado et la ONCE de informer l’AEAT sur une base mensuelle des prix versés.identifiant le bénéficiaire et son représentant légal, la date à laquelle le tirage au sort ou le pari a été effectué, la date de paiement du prix et le mode de paiement.

Lire aussi:  Le Credit Suisse se méfie du rallye de janvier : "Il est trop tôt pour soulever des risques".

« De cette façon, les prix reçus en 2021 par les fondations, associations et organisations à but non lucratif ont chuté à zéro« , évalue Gestha.

En tout cas, à Gestha continuent d’exiger que l’AEAT leur permette d’ouvrir un programme d’enquête sur la fiscalité et le blanchiment d’argent. sur les 590 millions de gros lots gagnés par les entreprises lors des tirages entre 2018 et 2021, non prescrits, ainsi que sur 5 autres millions de gros lots de plus de 40 000 € collectés jusqu’en octobre 2022, ont-elles précisé dans un communiqué.

Article précédentLa santé ouvre la vaccination de la quatrième dose à toute la population : Qui doit être vacciné ?
Article suivant« Il est devenu agressif et nous a laissé dans le rouge ».