Accueil Finance Le Salvador approuve une loi permettant d’émettre des obligations adossées à des...

Le Salvador approuve une loi permettant d’émettre des obligations adossées à des bitcoins

478
0

L’Assemblée législative de El Salvador a approuvé le Loi sur l’émission d’actifs numériquesun texte qui permettra à la nation d’Amérique centrale de pour lever des fonds par le biais de la première obligation souveraine au monde adossée à des bitcoins (BTC)..

Avec 62 voix pour et 16 contre, la loi sur l’émission d’actifs numériques permettra au gouvernement de l Nayib Bukele établir le cadre réglementaire de sa soi-disant « Obligations volcaniques ». (« obligations volcano », en anglais) avec lesquelles elle envisage de collecter 500 millions d’euros pour rembourser la dette souveraine du pays et financer la construction de Bitcoin City.un projet de paradis fiscal pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain sous la forme d’une ville côtière qu’il a annoncé en novembre 2021.

Autre 500 millions de dollars de ces obligations seront utilisés pour acheter des bitcoins. et toute appréciation de la monnaie numérique serait finalement partagée avec les détenteurs d’obligations, selon la proposition du gouvernement.

« Le Salvador est le pays du bitcoin. Le bitcoin est une monnaie. Tout le reste, ce sont des valeurs. Le Salvador est l’épicentre de l’adoption du bitcoin, et donc de la liberté économique, de la souveraineté financière, de la résistance à la censure et de la richesse non confiscable. Lorsque nous émettrons la première des obligations volcaniques, nous ouvrirons une fois de plus la voie à cette nouvelle révolution monétaire », a écrit la Commission européenne. Bureau Bitcoin du pays d’Amérique centrale.

Selon l’organisme, le Salvador offrira « une protection sans précédent aux consommateurs contre les mauvais acteurs de l’espace ‘crypto’, tout en établissant fermement que nous sommes ouverts à tous ceux qui souhaitent construire l’avenir avec nous en bitcoin ». « La nouvelle législation crée également la Commission nationale des actifs numériques, l’organisme de réglementation chargé de faire appliquer la législation sur les valeurs mobilières et de protéger les droits des acheteurs d’actifs numériques ainsi que des émetteurs au Salvador, et de dissuader les fraudeurs d’opérer ici », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  L'effet domino de la hausse des prix de l'énergie : ce qui reste à venir

Le plan a été critiqué par les agences de notation de crédit et le Fonds monétaire international.alors que les obligations du pays se négocient avec une forte décote car les investisseurs prennent en compte la risque de défaut.

Le Salvador est devenu le premier pays au monde à faire du bitcoin un moyen de paiement. cours légal en 2021 et Bukele ont annoncé des plans pour l’obligation dite « volcanique » lors d’une présentation aux amateurs de reine des crypto-monnaies en novembre 2021. Selon la proposition initiale du gouvernement, les obligations « tokenisées » seraient libellées en dollars américains et paieraient 6,5 % par an pendant 10 ans..

Lire aussi:  "Les crypto-monnaies provoqueront la prochaine crise financière, avec ou sans régulation".

Rappelons que le gouvernement du Salvador l’a émis à plusieurs reprises car la chute du prix du bitcoin a nui au sentiment des investisseurs, selon le ministre des Finances Alejandro Zelaya.

L’administration de Bukele avait acheté 2 381 bitcoins en juin 2021, selon ses annonces sur Twitter. Le 16 novembre, il a déclaré que le gouvernement achèterait un bitcoin par jour. Depuis son adoption, le bitcoin a perdu plus des deux tiers de sa valeur.

Selon le groupe de réflexion Funcas, Le projet de Bukele n’est pas très bien accepté, puisque près de 80 % des citoyens du Salvador estiment que la stratégie du bitcoin a échoué.. « La majorité des Salvadoriens (77,1%) pensent que le gouvernement devrait cesser de dépenser l’argent public avec des bitcoins. Une faible popularité se traduit par une faible acceptation de la monnaie. La réalité est que, selon certaines estimations, seulement 20 % des entreprises acceptent le bitcoin, alors que la loi les oblige à adopter cette crypto-monnaie.« , ont-ils noté en novembre dernier.

Article précédentR. Franco Digital renforce son assise à domicile avec 888casino
Article suivantEntain : Finalisation de l’acquisition de BetCity aux Pays-Bas