Accueil Business Le gouvernement approuve une allocation de chômage spéciale pour le secteur culturel...

Le gouvernement approuve une allocation de chômage spéciale pour le secteur culturel et artistique

535
0

Le gouvernement a approuvé un une allocation de chômage spéciale pour les personnes travaillant dans le secteur culturel et artistique.. Cette prestation est également accessible aux travailleurs des activités techniques et auxiliaires. En outre, l’avantage est compatible avec la perception de droits d’image et de droits de propriété intellectuelle.

Selon l’approbation donnée ce mardi en Conseil des Ministres, pour y accéder, il faudra s’accréditer en étant en situation juridique du chômage et avoir 60 jours de service effectif dans l’activité artistique au cours des 18 derniers mois.

Les éléments suivants doivent également être accrédités 180 jours d’inscription à la sécurité sociale pour les prestations effectives de services dans l’activité artistique ou les régularisations annuelles déjà effectuées au cours des 6 années précédant la situation légale de chômage, à condition qu’elles n’aient pas été prises en compte pour la reconnaissance d’une prestation antérieure.

Les travailleurs, en plus, n’a pas droit à une prestation contributive ordinaire.Toutefois, si la prestation spéciale est plus avantageuse qu’une prestation antérieure en attente de reprise, ils peuvent bénéficier de la nouvelle prestation spéciale.

La durée de la prestation est de quatre mois et elle est dotée d’une d’un montant pouvant aller jusqu’à 100 % de l’IPREM pour les contributions supérieures au seuil de 61 euros. En dessous de ce niveau, une prestation de 80 % de l’IPREM sera versée.

Lire aussi:  Compte à rebours avant le défaut de paiement de la Russie : "Ce sera l'une des crises les plus difficiles à résoudre".

L’arrêté-loi royal approuvé par le Conseil des ministres comprend également diverses mesures visant à garantir que la protection sociale des artistes est adaptée aux caractéristiques de leur profession, notamment au caractère intermittent de leur activité, en renforçant notamment le soutien aux travailleurs indépendants à faibles revenus. Selon le gouvernement, ces mesures sont le résultat du travail de la Commission interministérielle pour le développement du statut de l’artiste, qui comprend le ministère du travail et de l’économie sociale, le ministère de la culture et des sports et le ministère de l’inclusion, de la sécurité sociale et des migrations.

COMPATIBILITÉ DE 100% DE LA PENSION AVEC L’ACTIVITÉ.

D’autre part, le Compatibilité à 100% de la pension de retraite avec l’activité artistique.également pour les classes passives. Jusqu’à présent, cette compatibilité s’est appliquée aux activités qui génèrent des droits de propriété intellectuelle. Dès l’entrée en vigueur de cette règle, elle s’appliquera également aux activités connexes. En outre, la compatibilité s’étend au-delà des artistes, des interprètes des arts du spectacle, de l’audiovisuel ou de la musique, pour atteindre également les professionnels exerçant des activités techniques ou auxiliaires nécessaires.

Lire aussi:  Le Credit Suisse prévoit des pertes trimestrielles après avoir augmenté ses provisions légales

Les bénéficiaires d’un pension non contributive peuvent également le cumuler avec les revenus de leur activité artistique, pour autant qu’ils ne dépassent pas le seuil du salaire minimum interprofessionnel. En outre, on réglemente la contribution des retraités lorsqu’ils exercent des activités artistiques, qui sera uniquement destinée aux contingences professionnelles, avec une contribution spéciale de solidarité de 9 % pour les contingences communes.

Pour artistes indépendants à faible revenu (égal ou inférieur à 3 000 euros par an), la règle intègre une cotisation réduite : en 2023, une base de cotisation de 526,14 euros leur est fixée, ce qui constitue une contribution mensuelle de 161 euros. La base sera mise à jour les années suivantes. En outre, compte tenu de l’irrégularité de nombreuses activités de ce groupe (et donc des revenus qu’elles génèrent), la possibilité est ouverte, à la demande de l’intéressé, d’effectuer un paiement trimestriel des cotisations au lieu d’un paiement mensuel.

Ces mesures ont pour effet possibilité d’atteindre 70 000 membres actuellement inscrits en tant qu’artistes à la fois dans le régime général et dans le régime spécial des travailleurs indépendants.

Article précédentPopiplay conclut un partenariat « vital » avec First Look Games
Article suivantcovid Catalogne | Le sous-diagnostic du Covid et un nouveau pic de grippe possible annoncent un hiver difficile en Catalogne