Accueil Jeux L’ANJ annonce des changements au sein de son conseil d’administration

L’ANJ annonce des changements au sein de son conseil d’administration

39
0

Un nouveau rapport gouvernemental préconise la création d’une autorité de régulation chargée de surveiller et de classer les sites de jeux en ligne en Inde. Le rapport, rédigé par un panel de hauts fonctionnaires du Premier ministre Narendra Modi, appelle à une intervention et à une classification plus stricte du secteur indien des jeux en ligne.

Auparavant, les start-ups indiennes de jeux d’adresse et les associations de l’industrie ont cherché un mécanisme pour réguler les plateformes de jeux et classer les jeux en ligne en fonction de l’adresse ou du hasard, aidant ainsi l’industrie à différencier les jeux et les jeux d’argent.

La réunion avec le ministre d’État à l’électronique et aux technologies de l’information, Rajeev Chandrasekhar, a eu lieu le 7 juin. Au cours de cette session de deux heures, les fondateurs de plusieurs plates-formes de jeux mobiles de premier plan en Inde, dont Nazara technologies, Mobile Premier League (MPL) et Dream Sports, ont participé.

Lire aussi:  Table Trac se développe avec un nouveau partenariat avec un casino au Panama

Le nouveau rapport fait suite à cette réunion et appelle à une réglementation et une classification étendues. Il propose également que le secteur soit réglementé par des règles couvertes par la loi indienne actuelle sur les technologies de l’information, à titre de « mesure provisoire ».

La loi proposée définira les exigences relatives à la classification des jeux en tant que jeux d’adresse ou de hasard et déterminera les nouveaux formats de jeu. Ce cadre s’appliquera aux esports, aux sports fantastiques en ligne, aux jeux de cartes et autres jeux occasionnels. Ces règles devront être suivies par les entreprises indiennes, et les entreprises qui ciblent les consommateurs indiens.

Lire aussi:  Jake Paul remanie les paris sportifs avec une nouvelle entreprise appelée Betr

Il est également proposé un « code d’éthique » pour les éditeurs de jeux, qui exigera un solide mécanisme de recours en cas de griefs et la conformité aux normes indiennes en matière de KYC. En vertu des nouvelles lois, toute plateforme de jeu qui offre des jeux en argent réel aux consommateurs indiens devra être une entité légale en vertu de la loi indienne.

La loi donnera également au gouvernement le pouvoir de bloquer les plateformes non enregistrées. Elle prévoit également un système de résolution des litiges à trois niveaux et la création d’un comité de surveillance au sein d’un ministère approprié du gouvernement.

Article précédentLes Philippines ferment deux POGO et sauvent des centaines d’employés
Article suivantAltenar renforce l’offre de paris sportifs de The Mill Adventure sur le marché néerlandais