Accueil Business L’AIReF souligne que la dette publique cessera de diminuer en 2025 si...

L’AIReF souligne que la dette publique cessera de diminuer en 2025 si des mesures ne sont pas prises

565
0

L’Autorité indépendante pour la responsabilité fiscale (AIReF) a averti jeudi d’une possible augmentation du rapport entre la dette publique et le produit intérieur brut (PIB) à partir de 2025. si aucune mesure n’est prise, tandis qu’il estime qu’il continuera à baisser jusqu’en 2023 « sous l’effet de la croissance du PIB nominal ».

La tendance à la hausse, prévient l’institution, peut commencer… « une fois que la dynamique de croissance issue du rebond de l’activité après l’interruption due à la pandémie aura pris fin et que les prix seront revenus à leur moyenne historique ».« . Si ce scénario se concrétise, « un ajustement structurel soutenu sera nécessaire pour maintenir la stabilisation du ratio d’endettement ».

« Les simulations réalisées par AIReF mettent en évidence la nécessité d’une réduction du déficit primaire de 0,16 point de PIB par an. pour maintenir le ratio d’endettement stabilisé au-delà de 2026″, souligne l’agence.

Dans la perspective de la prochaine année académique, la AIReF estime une réduction du taux d’endettement de 6,9 points de PIB par rapport à 2021, principalement tirée par la croissance du PIB nominal (15,3 points), où le déflateur apportera une contribution très notable. À moyen terme, elle suggère qu’elle se stabilisera autour de 108,8 % du PIB..

Lire aussi:  Repsol et deux autres actions qui ont réussi à franchir la résistance mercredi.

« L’adoption de nouvelles mesures budgétaires dans différents pays visant à réduire l’impact du pic d’inflation, ainsi que l’affaiblissement de la croissance réelle au cours des prochains trimestres, peut mettre en péril la réduction des ratios d’endettement mondiaux proches de leurs pics historiques.« , a souligné l’agence.

Dans la zone euro, il s’agit de six pays dont la dette dépasse la taille de leur PIBGrèce, Italie, Portugal, Espagne, France et Belgique. La moyenne de la région est légèrement inférieure à cette valeur, à 94,2%.

En ce qui concerne En Espagne, la dette a atteint un sommet au premier trimestre de 2021, à 125,7 % du PIB.après une augmentation de 27,5 points par rapport au niveau pré-pandémique. Dès lors, le taux a commencé à baisser et a enchaîné cinq trimestres de réduction pour atteindre 116,1% en juin 2022.

Lire aussi:  La Sécurité sociale a terminé 2022 avec plus de 2,5 millions d'affiliés étrangers

Toutefois, le AIReF rappelle que « en termes nominaux, la dette publique a continué de croître64,21 milliards d’euros au cours des huit premiers mois de 2022, atteignant un nouveau record historique de 1,491 trillion ».

L’administration centrale et les caisses de sécurité sociale sont les organismes qui ont le plus contribué à l’augmentation de l’endettement.Ils sont à l’origine de 93,5% de l’augmentation de la dette au cours des deux dernières années et demie « en finançant la plupart des dépenses liées à la pandémie ».

Au niveau territorial, AIReF prévoit une réduction de près de 3 points du niveau d’endettement des régions autonomes. à partir de 2021, et précise que quatre d’entre eux pourraient atteindre un ratio supérieur à 30 % (Valence, Murcie, Castille-La Manche et Catalogne).

Article précédentLe Yaamava’ Resort and Casino présente la toute nouvelle machine à sous de Sega Sammy
Article suivantLe gouverneur de la Nouvelle-Zélande soumet un projet d’accord sur les jeux d’argent.