Accueil Finance Lagarde ouvre la porte à une hausse des taux au troisième trimestre...

Lagarde ouvre la porte à une hausse des taux au troisième trimestre de l’année

124
0

Le président dea Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagardea été plus clair à cette occasion en parlant d’une hausse possible des taux en étéaprès avoir esquivé cette question lors de ses dernières apparitions publiques.

« La mission de la BCE est la stabilité des prix ».La mission de la BCE est la stabilité des prix », a déclaré Mme Lagarde lors d’une apparition conjointe avec le maire de Hambourg, Peter Tschentscher, au cours d’une visite dans la ville allemande. Pour cette raison, l’organisation basée à Francfort a décidé de ne plus acheter de dettes « avec un haut degré de probabilité au début du troisième trimestre, probablement en juillet« . Après cela, ce sera le tour des taux d’intérêt.

Lire aussi:  La Fed augmente les taux d'intérêt de 0,75 % et prévoit des taux d'intérêt de 4,6 % en 2023.

« Après cela (la finalisation des achats), il sera temps d’examiner les taux d’intérêt ».a déclaré Mme Lagarde. Les mathématiques sont claires : si les achats se terminent « probablement en juillet », se ouvre la porte à une hausse des taux au troisième trimestre de l’année.. Il convient de noter que Les taux d’intérêt européens sont à un niveau historiquement bas de 0,05%..

Il y a moins d’une semaine, le banquier gaulois nous a assuré que « il est inutile de fixer une date ». de relever les taux d’intérêt et que l’organe qu’elle préside attendrait « d’avoir toutes les données ». Le président de la BCE a également indiqué que l’inflation, qui est généralisée dans la zone euro et « bien au-dessus de l’objectif de 2 % », devrait être « combattue progressivement ».

Lire aussi:  Tant que le S&P 500 respecte les planchers de février, l'espoir est permis.

La même semaine, le numéro deux de Lagarde, l’espagnol Luis de GuindosIl a laissé entendre qu’il adopterait une position similaire à celle de Mme Lagarde, en se rapprochant des « faucons » de la BCE. « Je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne devrions pas arrêter notre programme d’achat d’actifs en juillet ».a expliqué de Guindos.

Article précédentCervera défend l’investissement dans des lits pour isoler les personnes âgées au plus fort de la pandémie
Article suivantL’Algérie menace de rompre le contrat gazier avec l’Espagne si le gaz est détourné vers le Maroc