Accueil Finance La Russie arrêtera l’invasion « à tout moment » si l’Ukraine remplit les conditions...

La Russie arrêtera l’invasion « à tout moment » si l’Ukraine remplit les conditions suivantes

224
0

La Russie arrêtera l’invasion de l’Ukraine « à tout moment« Si l’Ukraine remplit plusieurs conditions, le porte-parole du Kremlin vient de déclarer, Dmitry Peskov.

Les conditions exigées par la Russie sont que l’Ukraine s’engage à de ne pas adhérer à un bloc militaire tel que l’OTAN. et de reconnaître comme territoires russes Crimée et les républiques indépendantes auto-proclamées de Donetsk et Lugansk.

Le gouvernement russe exige également que l’Ukraine être déclaré État neutre et de modifier sa constitution en conséquence.

Comme le rapporte Reuters, M. Peskov a déclaré à l’Ukraine que la Russie était prête à mettre un terme à son invasion militaire. « dans un moment » si le gouvernement de Volodimir Zelenski s’engage à satisfaire ces demandes.

Lire aussi:  Le marché baissier fait des ravages chez BlackRock, qui gagne 22 % de moins sur le trimestre.

Le porte-parole du Kremlin a ajouté que l’Ukraine « devrait apporter des modifications à la constitution selon lesquelles rejetterait tout objectif d’adhésion à un quelconque bloc. Cela n’est possible qu’en apportant des modifications à la constitution.

C’est la déclaration russe la plus explicite de ses conditions depuis le début de l’invasion. « Nous achevons réellement la démilitarisation de l’Ukraine.. Nous allons le terminer. Mais l’essentiel est que l’Ukraine mette fin à son action militaire. Ils doivent arrêter leur action militaire et alors personne ne tirera », a ajouté M. Peskov, selon Reuters.

« Nous avons également parlé de comment ils devraient reconnaître que la Crimée est un territoire russe et que doit reconnaître que Donetsk et Lugansk sont des états indépendants. Et c’est tout. Elle s’arrêtera dans un instant », a conclu M. Peskov.

Lire aussi:  La faillite de FTX laisse plus d'un million de créanciers, selon un document judiciaire

Article précédentBankinter réduit « catégoriquement » son exposition aux marchés boursiers : « Protéger est une priorité ».
Article suivantGestamp, CIE, Volkswagen, BMW, Renault… plus de baisses dans le secteur automobile