Accueil Jeux La Ksa met en garde contre des mesures d’application de la loi...

La Ksa met en garde contre des mesures d’application de la loi dans le domaine des primes de cashback.

573
0

L’autorité néerlandaise des jeux d’argent, Kansspelautoriteita averti de l’imminence d’une action coercitive si les entités agréées ne cessent pas d’offrir des bonus de cashback.

Le régulateur a exhorté tous les groupes qui occupent un espace dans l’écosystème réglementé à cesser cette activité, en envoyant à chacun une lettre rappelant que l’offre d’un bonus sous cette forme n’est pas autorisée.

La Ksa a noté que les bonus sont classés dans la catégorie des activités publicitaires et a rappelé que, conformément à la loi, les publicités ne peuvent pas encourager un comportement de jeu immodéré. De l’avis de la Ksa, c’est le cas des bonus de cashback.

Lire aussi:  J'ai vu le sondage sur Soul Reaver et il me donne des indices très intéressants sur la direction que pourrait prendre Legacy of Kain.

Si les fournisseurs en ligne ne cessent pas immédiatement d’offrir des bonus cashback, la Ksa a informé que des mesures réglementaires seront prises par la suite.

Concernant l’avertissement, la Ksa a noté : « Avec les bonus cashback, les joueurs récupèrent une partie de leurs pertes. Cela contribue à prendre plus de risques et à abaisser le seuil des jeux d’argent. Par exemple, en jouant avec des mises plus élevées ou en jouant plus souvent. »

En début de semaine, Franc Weerwind, ministre néerlandais de la protection juridique, a déclaré lors d’une séance parlementaire de questions-réponses concernant les prestataires de services de paiement et l’espace igaming de la région que « les participants aux jeux de hasard doivent pouvoir contrôler le montant du compte de jeu ».

Lire aussi:  est énorme, a l'air incroyable et arrivera en Europe cette année.

Répondant à une série de questions approfondies de la part des députés de la Michiel van Nispen du Parti socialiste et Mirjam Bikker de l’Union chrétienne, M. Weerwind a abordé les questions des retards potentiels dans les paiements ainsi que des annulations de retrait, et s’est demandé si l’arrêt éventuel de cette option pouvait minimiser les préjudices.

Article précédentPour une raison quelconque, Microsoft vend des capuches pour les manettes de Xbox.
Article suivantAnalyse technique : IAG, ArcelorMittal, bitcoin, PharmaMar, BBVA, Bankinter, Telefónica…