Accueil Jeux La Ksa met en garde contre des amendes si les certificats PKI...

La Ksa met en garde contre des amendes si les certificats PKI valides ne sont pas détenus

605
0

L’autorité néerlandaise des jeux de hasard, Kansspelautoriteita rappelé que les entités titulaires d’une licence dans le pays risquent une amende si elles ne détiennent pas de certifications valides de l’infrastructure à clé publique.

Le régulateur a publié cette note pour attirer l’attention des fournisseurs de jeux sur le fait que les jeux de hasard ne peuvent être proposés qu’avec une autorisation PKI valide.

Sans la certification nécessaire, il n’est pas possible de vérifier si les joueurs sont inscrits au registre central d’exclusion des chances (Cruks). Il n’est pas permis dans le pays de donner aux joueurs l’accès à un jeu de hasard sans contrôle Cruks.

« Ceux qui ne possèdent pas de certification renouvelée ne sont pas autorisés à donner accès aux joueurs car ils ne peuvent pas vérifier l’enregistrement dans Cruks », a rappelé la Ksa. « S’ils le font, ils sont en infraction et risquent une amende ».

Lire aussi:  Sony annonce les premiers jeux jouables avec PlayStation Plus

Ajoutant :  » Les certificats PKI ont une durée de validité limitée. La Ksa rappelle aux fournisseurs de jeux qu’ils sont eux-mêmes responsables de la validité de leur certificat PKI.

« Si celui-ci expire, ils doivent demander un nouveau certificat en temps utile. La Ksa constate que certains fournisseurs de jeux d’argent sont en retard à ce sujet et leur rappelle donc cette responsabilité. »

Cruks existe depuis le 1er octobre 2021, les fournisseurs de jeux de hasard (jeux de hasard en ligne, salles de machines à sous et Holland Casino) devant consulter Cruks avant d’accorder un accès à un joueur. Les contrôles d’enregistrement dans Cruks doivent être effectués chaque fois qu’un joueur veut jouer.

Lire aussi:  Le contenu de High 5 Games est désormais en ligne en Pennsylvanie avec RSI

La semaine dernière, René Jansen, président du conseil d’administration de la Kansspelautoriteit, a réitéré ses mises en garde contre une nouvelle intervention et a admonesté ceux qui « ne prennent pas leur devoir de diligence suffisamment au sérieux ».

Les commentaires ont été faits dans un billet de blog sur le site web du régulateur, où, en plus d’évoquer une « indignation face au déluge de publicité », Jansen revient brièvement sur une table ronde qui s’est tenue à la Chambre des représentants le 9 juin.

Article précédentSorties des jeux de machines à sous de la semaine 27/2022
Article suivantCasumo a été réprimandé par l’autorité de régulation des jeux danoise pour trois chefs d’accusation.