Accueil Finance La CNMC appelle à récompenser les opérateurs qui offrent des débits plus...

La CNMC appelle à récompenser les opérateurs qui offrent des débits plus élevés

478
0

Le site Commission nationale des marchés et de la concurrence (CNMC) a appelé à une évaluation positive des opérateurs qui offrent des vitesses de connexion supérieures aux 10 Mbps prévus par la loi dans l’appel d’offres pour le nouveau service universel..

« La nouvelle loi générale sur les télécommunications établit que la vitesse minimale pour l’accès à Internet est fixée à 10 Mbps en aval. Le CNMC considère dans son rapport que il convient de préciser si cette vitesse minimale est applicable à chaque utilisateur. ou si un écart en pourcentage est autorisé et dans quelles conditions cette vitesse est garantie. De plus, comme c’est le cas pour la vitesse en aval, le CNMC estime qu’il est positif qu’une certaine exigence en matière de vitesse en amont soit établie et que les propositions offrant des vitesses de transmission plus élevées soient évaluées.« , explique le régulateur.

Lire aussi:  Pertes à Wall Street après un rapport sur l'emploi ADP meilleur que prévu

Le CNMC estime également que il serait « souhaitable » d’établir une certaine exigence concernant le délaipour assurer des communications bidirectionnelles en temps réel.

La loi générale sur les télécommunications votée cette année réforme le service universel, dont les cabines téléphoniques ou les annuaires disparaissent, ce qui devra se traduire par un appel d’offres pour déterminer le prestataire de ce service, traditionnellement Telefónica.

« Avec la nouvelle loi, les obligations d’accessibilité financière au service universel s’étendent à tous les opérateurs fournissant des services d’accès à Internet et des services de communication vocale, y compris l’opérateur désigné pour fournir le service universel », ajoute la CNMC.

Lire aussi:  La Chine chercherait à reconstituer ses réserves de pétrole avec du pétrole brut russe bon marché.

En outre, pour la première fois, les opérateurs seront tenus de présenter une demande. des prix abordables non seulement en ce qui concerne les services de communications vocales, mais aussi pour la la fourniture d’un service d’accès à l’internet à large bande..

« La CNMC propose que l’on envisage, par le biais des instruments appropriés, d’incorporer certaines dispositions relatives au caractère abordable du service d’accès à Internet, tant pour les retraités et les pensionnés ayant de faibles revenus familiaux, que pour certains groupes (utilisateurs aveugles ou gravement malvoyants et utilisateurs sourds ou muets ou ayant de graves difficultés d’audition ou d’élocution) », souligne le régulateur.

Article précédentMaintenir l’élan de la Coupe du monde
Article suivantCheckd Media et William Hill lancent « The Inside Track ».