Accueil Business La BCE relève ses taux d’intérêt de 50 points de base et...

La BCE relève ses taux d’intérêt de 50 points de base et prévoit de nouvelles hausses.

578
0

Le site Banque centrale européenne (BCE) a décidé de relever les taux d’intérêt 50 points de base et prévoit de les augmenter encore. « Le Conseil des gouverneurs s’attend à ce que les taux d’intérêt doivent encore être relevés de manière significative et à un rythme soutenu jusqu’à ce qu’ils atteignent des niveaux suffisamment restrictifs pour assurer un retour rapide à l’objectif de 2 % à moyen terme », indique le communiqué.

L’agence considère que le maintien des taux d’intérêt à des niveaux restrictifsréduiront l’inflation en freinant la demande et serviront également de couverture contre le risque d’une évolution persistante à la hausse des anticipations d’inflation.

Ils précisent toutefois que les futures décisions du Conseil des gouverneurs en matière de taux directeurs « continueront à dépendre des données et suivront une approche dans laquelle les décisions seront prises à chaque réunion. »

En ce qui concerne les prévisions, les services de l’Eurosystème ont ont revu leurs projections d’inflation sensiblement à la hausse.. Ils estiment désormais que l’inflation s’établira en moyenne à 8,4 % en 2022 et qu’elle descendra à 6,3 % en 2023. Par la suite, l’inflation devrait atteindre une moyenne de 3,4 % en 2024 et de 2,3 % en 2025.

Lire aussi:  Nouvelle flambée des prix du gaz en 2023 : le plafond européen sera dépassé à la fin de l'année

L’inflation hors énergie et produits alimentaires devrait s’établir en moyenne à 3,9 % en 2022, passer à 4,2 % en 2023 et retomber à 2,8 % en 2024 et 2,4 % en 2025.

L’économie de la zone euro pourrait connaître une contraction au cours de ce trimestre ainsi qu’au cours du prochain.La récession, due à la crise énergétique, à l’incertitude accrue, à l’affaiblissement de l’activité économique mondiale et au resserrement des conditions de financement, devrait se poursuivre au second semestre. Selon les dernières projections des services de l’Eurosystème, si un ralentissement devait se produire, il serait relativement court et peu profond.

Toutefois, on s’attend à ce que la croissance devrait être modérée l’année prochaine et a été révisé considérablement à la baisse par rapport aux projections précédentes. À plus long terme, la croissance devrait s’accélérer lorsque les facteurs défavorables actuels s’estomperont. Globalement, les projections des services de l’Eurosystème prévoient désormais une croissance économique de 3,4 % en 2022, de 0,5 % en 2023, de 1,9 % en 2024 et de 1,8 % en 2025.

PROGRAMME D’ACHAT D’ACTIFS

Le Conseil des gouverneurs prévoit de continuer à réinvestir intégralement le principal des titres arrivant à échéance achetés dans le cadre du PPA jusqu’à la fin du mois de février 2023. Par la suite, la taille du portefeuille APP diminuera à un rythme mesuré et prévisible, car l’Eurosystème ne réinvestira pas intégralement le principal des titres arrivant à échéance. La baisse sera en moyenne de 15 milliards d’euros par mois jusqu’à la fin du deuxième trimestre de 2023, puis son rythme sera déterminé ultérieurement.

Lire aussi:  Acciona revient à des niveaux de demande importants

En ce qui concerne le PEPP, le Conseil des gouverneurs envisage de réinvestir le principal des titres arrivant à échéance achetés dans le cadre du programme au moins jusqu’à la fin de 2024. En tout état de cause, l’échéance future du portefeuille PEPP sera gérée de manière à éviter toute interférence avec l’orientation appropriée de la politique monétaire.

Le Conseil des gouverneurs continuera de faire preuve de souplesse dans le réinvestissement du principal des titres arrivant à échéance dans le portefeuille du PEPP, afin de contrer les risques liés à la pandémie pour le mécanisme de transmission de la politique monétaire.

Article précédentLe jeu Lightning Link d’Aristocrat arrive au Seminole Casino Immokalee.
Article suivantMeyer Global va investir 15 millions de dollars dans PlayStar