Accueil Finance La Banque du Canada augmente ses taux de 0,5 % et commence...

La Banque du Canada augmente ses taux de 0,5 % et commence son resserrement quantitatif.

124
0

Le site Banque du Canada (BoC) a augmenté les taux d’intérêt de 50 points de base au niveau de 1%, a déclaré l’agence mercredi. La hausse implique Le plus grand geste de la banque centrale canadienne en deux décennies et la première hausse de taux depuis 2018..

« La Banque du Canada a augmenté aujourd’hui sa cible de le taux au jour le jour à 1%, le taux d’escompte à 1,25% et le taux de dépôt à 1%. La Banque met également fin au réinvestissement et commencera le resserrement quantitatif à partir du 25 avril. Les obligations du gouvernement du Canada arrivant à échéance et figurant au bilan de la Banque ne seront plus remplacées et, par conséquent, ela taille du bilan va diminuer au fil du temps« , déclare la BoC dans une déclaration publique.

Les deux mouvements sont en ligne avec les prévisions du consensusqui a anticipé cette hausse de taux après d’autres décisions similaires ces dernières semaines, telles que celle de la Réserve fédérale américaine et celle de la Banque d’Angleterre. Il convient de noter que la dernière fois que la banque centrale canadienne a relevé ses taux de 50 points de base, c’était en 2004. Mai 2000 et qui, il y a seulement deux ans, avec l’apparition de la pandémie, a réduit ses taux de près de deux points entre février (1,8 %) et mars (0,3 %) 2020.

Lire aussi:  Live - La Fed augmente ses taux d'un demi-point et M. Powell prévoit d'autres hausses de taux lors des prochaines réunions.

« Il y a un risque croissant que des attentes d’inflation élevées s’installent. La Banque utilisera ses instruments de politique monétaire pour ramener l’inflation à la cible. et de maintenir les attentes en matière d’inflation bien ancrées », ajoute la ‘Tiff’ Macklem.

De même, la Banque du Canada note que L’inflation dans le pays nord-américain s’élève à 5,7 %.par rapport aux prévisions de janvier de l’agence, et ce en raison de la hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires et des perturbations de l’approvisionnement. Maintenant, lea Boc s’attend à ce que l’inflation de l’IPC atteigne une moyenne de près de 6 % au cours du premier semestre de 2022. et de rester bien au-dessus de la fourchette de contrôle tout au long de cette année. « Par la suite, nous nous attendons à ce qu’il tombe à environ 2,25 % au second semestre 2023 et qu’il revienne à l’objectif de 2 % en 2024. »ils notent.

Lire aussi:  UBS voit un tournant en Chine : "Le pire est derrière nous".

Enfin, la Banque du Canada prévoit que l’économie canadienne connaîtra une croissance de 4,25 % cette année. avant de ralentir au cours des deux années suivantes : les prévisions pour 2023 font état d’une croissance de 3,25 %, tandis que pour 2024, elles estiment une progression de 2,25 %. « La vigueur des investissements des entreprises, la croissance de la productivité du travail et la hausse de l’immigration augmenteront la capacité de production de l’économie, tandis que la hausse des taux d’intérêt devrait freiner la croissance de la demande intérieure », indiquent-ils.

Article précédentL’Ibex 35, entre la pression des énergies renouvelables et les hausses de Repsol et Telefónica
Article suivantVous aimez les torrijas ? A Pâques, vous paierez 19,3% de plus si vous voulez en profiter.