Accueil Business Gazprom va cesser d’envoyer du gaz en Europe via le gazoduc polonais...

Gazprom va cesser d’envoyer du gaz en Europe via le gazoduc polonais Yamal

671
0

La Russie continue de mettre à exécution ses menaces concernant l’approvisionnement en gaz de l’Europe. Gazprom a annoncé jeudi que elle cessera d’utiliser l’important gazoduc Yamal-Europe. qui traverse la Pologne pour envoyer du gaz sur le Vieux Continent.

Comme l’explique le géant russe du gaz, Sanctions de l’UEqui affectent les hydrocarbures du pays de Vladimir Poutine, incluent EuRoPol Gazla société propriétaire de la partie polonaise du gazoduc Yamal-Europe.

« Une interdiction des transactions et des paiements en faveur des personnes sanctionnées a été établie, en particulier, pour Gazprom, cela signifie une interdiction d’utiliser un pipeline appartenant à EuRoPol Gaz pour transporter du gaz russe à travers la Pologne », a déclaré un représentant de l’entité dans un communiqué rapporté par « CNN ».

Lire aussi:  L'Espagne a reçu 4,3 millions de touristes en novembre, qui ont dépensé 5 387 millions d'euros.

Le gazoduc Yamal-Europe part de Russie, traverse le Belarus et aboutit en Pologne et en Allemagne. Selon l’analyste énergétique Bruegel, Yamal représente une petite partie des flux de gaz russe vers l’Europe.et son utilisation a considérablement diminué depuis le début de la guerre.

Le régulateur allemand de l’énergie a minimisé l’impact sur ses approvisionnements. La Bundesnetzagentur a déclaré à Reuters que l’interruption des flux de gaz par Yamal ne mettrait pas en danger l’approvisionnement de l’Allemagne, car « pratiquement aucun gaz n’a été acheminé en Allemagne par ce gazoduc depuis des semaines ».

En ce qui concerne l’approvisionnement en énergie, ces derniers jours, on a appris que L’opposition de la Hongrie à un embargo total sur le pétrole brut russe.ainsi que les tentatives d’Ursula von der Leyen et d’Emmanuel Macron de débloquer cette situation ; d’autre part, la L’OPEP+ a convenu d’une modeste augmentation de la production. de 432 000 barils par jour au cours des derniers jours. En outre, le Le G-7 s’est engagé à interdire les importations de pétrole brut russe. y Le Japon a suivi le mouvement et a annoncé qu’elle réduirait progressivement sa dépendance à son égard.

Lire aussi:  Application ou branche ? La moitié des clients sont satisfaits du canal en ligne de leur banque

Article précédentClôture baissière pour l’Ibex 35 avec une forte volatilité et une vente panique dans les crypto-monnaies.
Article suivantL’Ibex a toutes les chances d’attaquer la barre des 8 000 points.