Accueil Sports Classement de l’UEFA Champions League : Liverpool s’empare de la première place...

Classement de l’UEFA Champions League : Liverpool s’empare de la première place et Chelsea s’enfonce avant le tirage au sort

690
0

Les huit finalistes de la Ligue des champions sont fixés. C’est là que le plaisir commence. Pour ceux qui restent, Paris n’est plus qu’à quatre matches de la fin ; même les outsiders de ce groupe particulier rêveront sûrement de ce que le mois de mai pourrait leur apporter.

Ce stade de la compétition est également le moment le plus opportun pour évaluer les forces relatives des grandes ligues européennes. Il n’est peut-être pas surprenant que l’Angleterre apporte une fois de plus beaucoup à la fête en quart de finale. Le trio Liverpool, Manchester City et Chelsea a toujours occupé les quatre premières places de notre classement, aux côtés du Bayern Munich. En effet, ces quatre équipes fournissent chacun des trois derniers vainqueurs de la compétition ainsi que les finalistes de la saison dernière. Si le tirage au sort leur est favorable, elles constitueront les demi-finalistes les plus intrigants.

Si le trio de clubs anglais était attendu, personne n’imaginait que l’Espagne pourrait les égaler en tant que représentants des quarts de finale. Aucun des trois clubs (Real Madrid, Atletico Madrid et Villarreal) n’était clairement favori lors de leurs huitièmes de finale, mais tous trois ont été décisifs dans les moments clés. Roger Gonzalez explique de manière convaincante pourquoi le déclin de la Liga sur la scène internationale n’a jamais été aussi prononcé qu’on l’a suggéré. Loin de moi l’idée de ne pas être d’accord, mais il est juste de dire que le tirage au sort les a largement favorisés.

L’Atlético et Villarreal ont rencontré deux des trois vainqueurs de groupe les plus faibles, tandis que le Real Madrid a été mis hors-jeu pendant une grande partie de son match, avant de profiter des névroses spectaculaires du Paris Saint-Germain, qui a été l’artisan de son propre échec en Ligue des champions, bien plus que Carlo Ancelotti. Avec ses leaders, la Ligue 1 n’a plus de représentants. Sur les cinq derniers tournois, le parcours féerique de Lyon à l’été COVID-19 est la seule occasion où une équipe française a remporté un match à élimination directe dans ce tournoi.

La Bundesliga semble également manquer de profondeur, non seulement en Ligue des champions mais aussi dans toute l’Europe après l’élimination du Borussia Dortmund en Europa League. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le RB Leipzig s’est qualifié pour les quarts de finale de cette compétition grâce à une victoire sur le Spartak Moscou, tandis que le Bayer Leverkusen se bat pour vaincre l’Atalanta.

L’Allemagne n’est pas la seule puissance européenne en difficulté. Pour la première fois dans l’ère des huitièmes de finale (qui remonte à 2003-04), l’Italie n’a pas eu de représentant en quart de finale pendant deux années consécutives. L’Atalanta en Europa League et la Roma en Conference League, c’est un rendement dérisoire pour l’une des grandes puissances historiques du continent. Il est peut-être plus facile de comprendre pourquoi l’Inter, l’AC Milan et la Juventus ont été séduits par la Super League.

Voici les huit équipes encore en lice en Ligue des champions, classées en fonction de leurs chances de remporter le titre :

1. Liverpool (+1)

La meilleure équipe du monde ? Elle pourrait bien l’être en ce moment. En tout cas, ils cochent toutes les cases d’un champion potentiel. Ce qui était autrefois le trio d’attaque le plus dévastateur est aujourd’hui devenu un quintette que Jurgen Klopp peut adapter à toutes les occasions, avec Roberto Firmino, Luis Diaz et Diogo Jota, tous en forme au bon moment. On retrouve la même variété et la même force en profondeur au milieu de terrain, où Thiago apporte la capacité de plier les plus grands matchs à sa volonté.

Lire aussi:  Pronostics sur la Ligue des champions féminine : Barcelone sera le premier à faire couler le sang contre le Real Madrid dans le premier El Clasico de l'UWCL

Mais c’est la défense qui a fait un véritable bond en avant cette saison, avec un Virgil van Dijk de retour à son meilleur niveau, totalement imperturbable face à tout ce que Lautaro Martinez et Edin Dzeko lui ont lancé. En attendant, Klopp a raison de dire aux détracteurs de la défense de Trent Alexander-Arnold « vous n’avez aucune idée du football ». Cette équipe a tout ce qu’il faut. Elle devrait être favorite.

2. Manchester City (-1)

City n’est pas loin derrière ; le plus grand écart de ce classement se situe entre ces deux-là et le peloton de tête. Dans l’ensemble de l’équipe, les joueurs clés sont en forme au bon moment. Riyad Mahrez a déjà inscrit 20 buts pour la saison, plus que ce qu’il n’avait jamais réussi auparavant. Kevin De Bruyne, quant à lui, profite d’un regain de forme et de forme physique qui lui a échappé en début de saison. Le niveau qu’ils ont atteint lors de leur éviscération de Manchester United est un niveau que peu d’autres équipes peuvent égaler.

3. Bayern Munich (+1)

Statistiquement, le Bayern est en tête des équipes de la Ligue des champions. Avec 30 buts inscrits, c’est sept de plus que n’importe quelle autre équipe, tandis que les cinq buts encaissés constituent la meilleure défense de la compétition. Si l’on regarde les buts attendus (xG), c’est la même histoire. Il est juste de noter, cependant, qu’ils n’ont pas affronté d’adversaires particulièrement difficiles en route vers les huitièmes de finale et qu’ils ont failli compliquer leur match de huitième de finale contre le Red Bull Salzbourg.

Vous voulez encore plus de reportages sur le football mondial ? Ecoutez ci-dessous et suivez ¡Qué Golazo ! Un podcast quotidien de CBS sur le football où nous vous emmenons au-delà du terrain et autour du globe pour des commentaires, des avant-premières, des récapitulations et plus encore.

Le milieu de terrain semble plutôt pauvre en options par rapport à ceux qui le précèdent. A l’occasion, Joshua Kimmich a plutôt tenu le fort à lui tout seul, Corentin Tolisso luttant pour sa forme et Marcel Sabitzer n’étant pas en faveur. La défense pourrait également être un problème avec Niklas Sule, blessé. En Bundesliga, le club a montré une tendance à accumuler les xG mais à gâcher le match. Cela pourrait-il leur coûter cher s’ils se retrouvent face à la crème de la crème ?

4. Chelsea (-1)

Jusqu’à présent, Thomas Tuchel a réussi à isoler hermétiquement son équipe des conséquences de ses turbulences hors du terrain, mais il est fort probable que cela ne dure pas. Il est désormais fort possible que le quart de finale de la Ligue des champions se joue à huis clos en raison des sanctions prises à l’encontre de leur propriétaire. La plupart des terrains où ils pourraient jouer à l’extérieur offriront une atmosphère bruyante pour pousser les adversaires des Blues à bout, tandis que Stamford Bridge sera plongé dans un silence de mort.

Néanmoins, la défense montre qu’elle est capable de bloquer les matchs (en 17 matchs de Ligue des champions sous la direction de Tuchel, elle n’a encaissé que sept buts), tandis que Kai Havertz et Christian Pulisic sont en pleine forme.

5. Real Madrid (+5)

La nature revigorante de leur expulsion du Paris Saint-Germain ne doit pas cacher le fait que, pendant la majeure partie de leur huitième de finale, ils semblaient de loin inférieurs aux autres équipes. Luka Modric et Toni Kroos peuvent faire reculer les années dans les moments clés, mais peuvent-ils le faire pendant 180 minutes ? Ils pourraient bien en avoir besoin. Néanmoins, lorsque Karim Benzema est dans la forme qu’il a connue contre les Parisiens, les Madrilènes sont capables de marquer des buts.

Lire aussi:  Les pronostics de la finale de la Ligue des champions : Salah prend sa revanche sur le Real Madrid, Liverpool écarte la menace de Vinicius Jr.

Les problèmes de Carlo Ancelotti pourraient se situer à l’autre bout du terrain. Le reste du terrain prendra note de la facilité avec laquelle Dani Carvajal a été mis en pièces par Kylian Mbappe et de la façon dont le milieu de terrain madrilène a été compromis défensivement sans Casemiro. Personne ne voudra faire match nul contre Madrid, mais les favoris de ce tournoi ne les craindront pas non plus.

6. Atletico Madrid (+2)

Le personnel a peut-être changé, mais dans les moments décisifs, l’Atlético de Madrid est toujours capable de se frayer un chemin jusqu’à un match nul en deux manches à coups de fautes tactiques, de gestion cynique du temps et d’une volonté effrontée d’acheter des fautes. Lorsque cela s’avère payant, l’Atletico Madrid peut être un cauchemar à jouer, en particulier à l’extérieur, où il a fait perdre la tête au public d’Old Trafford.

Ils sont peut-être dans la moitié inférieure de ce classement, mais il est possible d’envisager un parcours qui se termine dans les toutes dernières étapes de cette compétition. Alors que d’autres équipes perdent des joueurs clés, l’Atlético en ramène, après avoir battu Manchester United sans Yannick Carrasco, Thomas Lemar, Matheus Cunha et ses deux arrières droits naturels. Si l’on ajoute à cela les nombreuses options offensives dont on peut penser qu’elles feront un bon match, on obtient une bonne équipe.

7. Villarreal (+4)

Il y a certainement quelque chose entre Unai Emery et les compétitions de coupe à deux manches. En général, on pense à l’Europa League, mais la victoire de mercredi contre la Juventus a montré une équipe capable de s’accrocher dans les moments difficiles et d’exploiter au mieux les occasions qui se présentent à elle. Geronimo Rulli a une fois de plus fait ses preuves sur la scène européenne. Le gardien argentin semble être un joueur extrêmement solide entre les poteaux, quelqu’un qui a légèrement surpassé son xG lors de ses deux dernières campagnes européennes.

8. Benfica (+4)

Même si l’on n’a pas envie de se réjouir de la victoire de Benfica sur l’Ajax, il convient de noter à quel point cette victoire est improbable si l’on en croit les statistiques sous-jacentes. Sur l’ensemble du match, les champions néerlandais avaient le meilleur profil de tir avec 3,45 contre 2,06 pour leurs adversaires. Le match retour, en particulier, a été un improbable choc où l’équipe d’Erik ten Hag n’a peut-être pas été la plus fluide, mais seulement parce que Benfica a mis beaucoup d’hommes derrière le ballon et n’a presque rien offert en attaque.

Il n’y a rien de mal à cette approche, mais si vous l’essayez contre un adversaire de plus haut niveau que l’Ajax, vous pariez plutôt sur le fait que la foudre frappera deux fois. Pour leur défense, il faut dire qu’Odysseas Vlachodimos s’est montré aussi rusé que son homonyme. Avec 5,97 buts empêchés selon le modèle xG d’Opta, il a été presque deux fois plus efficace en tant que gardien de but que le deuxième meilleur joueur, Thibaut Courtois du Real Madrid. Si Benfica veut atteindre une demi-finale improbable, il aura besoin de plus d’héroïsme de la part du héros grec.

Article précédentPharmaMar commence maintenant à dépasser la ligne de tendance à la baisse.
Article suivantScore de Galatasaray contre Barcelone : L’USMNT Dest blessé, Pedri et Aubameyang en quarts de finale de l’Europa League