Accueil Finance Bruxelles interdit à Meta de proposer de la publicité ciblée sur Instagram...

Bruxelles interdit à Meta de proposer de la publicité ciblée sur Instagram et Facebook

122
0

L’Europe continue de serrer la vis aux Marque Zuckerberg et Cible. Le Comité européen de protection des données (CEPD) a interdit à l’entreprise d’utiliser les données des utilisateurs de Facebook et d’Instagram pour leur montrer des publicités personnalisées basées sur leurs goûts, leurs intérêts et leurs habitudes de navigation. Le régulateur a donné deux semaines à Meta pour mettre fin à cette pratique pour une durée indéterminée.

« Déjà en Décembre 2022, les décisions contraignantes de l’EDPB ont précisé que le contrat ne constitue pas une base juridique appropriée pour le traitement par Meta de données à caractère personnel à des fins de publicité comportementale. En outre, la Commission irlandaise de protection des données a constaté que Meta n’avait pas démontré qu’elle respectait les injonctions imposées à la fin de l’année dernière. Il est temps pour Meta de mettre en conformité son traitement et de mettre fin à un traitement illégal. » a souligné Anu Talus, président de l’EDPB.

Lire aussi:  "Le marché boursier n'augmentera pas après les élections de mi-mandat aux États-Unis en raison de la récession".

Le communiqué de l’EDPB précise que la Commission irlandaise de protection des données, où se trouve le siège européen de Meta, a été informée de sa décision le 27 octobre et a été invitée à en informer Meta. Le régulateur irlandais s’est conformé à cet ordre le 31 octobre.

Au cours des derniers mois, l’entreprise a menacé de fermer ses services sur le Vieux Continent. en l’absence d’un nouveau cadre permettant le transfert des données des utilisateurs européens vers les États-Unis. « Il est probable que nous ne serons pas en mesure d’offrir certains de nos produits et services les plus importants, notamment Facebook et Instagram, en Europe, ce qui aurait des conséquences matérielles et négatives sur nos activités, notre situation financière et nos résultats d’exploitation », a déclaré l’entreprise.

Lire aussi:  Funcas relève sa prévision de l'IPC à 5,6 % après le déclenchement du conflit en Ukraine.

Rappelons qu’en mai dernier lLe DPC irlandais a infligé à Meta une amende record de 1,2 milliard d’euros. pour avoir enfreint les règles de l’UE en matière de protection de la vie privée et transféré des données d’utilisateurs aux États-Unis.

À cet égard, le 30 octobre, Meta a lancé une campagne d’information sur la protection de la vie privée. un abonnement payant sans publicité sur les deux réseaux sociaux.. Selon l’entreprise, cette mesure a été prise pour se conformer à la réglementation de l’UE. De même, l’entreprise américaine a réaffirmé son engagement en faveur de la publicité personnalisée et a souligné qu’elle étudiait les moyens d’offrir aux adolescents « une expérience publicitaire utile et responsable, en tenant compte de l’évolution du paysage réglementaire ».

Article précédentL’Ibex 35 clôture avec des gains importants, stimulés par la Fed et la montée en flèche de Grifols.
Article suivantLa Banque d’Espagne confirme la hausse de l’Euribor à 4,16% en octobre