Accueil Business Avez-vous vendu ou acheté une maison ? Survivre au loyer et réduire...

Avez-vous vendu ou acheté une maison ? Survivre au loyer et réduire son impact sur votre porte-monnaie

92
0

Les opérations d’achat et de vente sont en plein essor depuis des mois. Si vous faites partie de ceux qui vendu ou acheté une propriété au cours de l’année écoulée, c’est maintenant à vous de rendre compte de cette transaction aux autorités fiscales. C’est ainsi que vous devez payer l’impôt dans les déclaration d’impôt sur le revenu et profiter des déductions afin de réduire l’impact sur votre porte-monnaie.

Si vous avez vendu votre logement en 2021, vous devrez déclarer l’opération. Pour connaître le pourcentage de l’impôt sur le revenu des personnes physiques que vous devez payerDans ce cas, il faut calculer la plus-value réalisée lors de la vente, c’est-à-dire la différence entre la plus-value nette (prix de vente, moins les frais dérivés de l’opération), et la valeur d’acquisition (l’investissement réalisé dans le bien, y compris les réformes et les amortissements, entre autres). Comme l’explique Casavo, le paiement dépendra du bénéfice réel de la transaction.

Ainsi, jusqu’à 6 000 de bénéfice, 19% ; entre 6 000 et 50 000 euros, 21% ; entre 50 000 et 200 000 euros, 23% ; et plus de 200 000 euros, 26%. Dans le cas de la vente de la résidence principale, le taux d’imposition est le suivant exemptés du paiement de l’impôt sur le revenu des personnes physiques. sur la vente et l’achat. Ils soulignent également que lorsque le propriétaire est âgé de plus de 65 ans et qu’il s’agit de sa propre entreprise, il est possible d’avoir recours aux services d’un avocat. première maison ou lorsqu’il y a une dation en paiement découlant de l’impossibilité de payer l’hypothèque, vous serez exempté de payer l’IRPF.

Lire aussi:  Colonial fait grimper son bénéfice pour 2021 à 474 millions d'euros

Les propriétaires qui paient toujours leur prêt hypothécaire peuvent déduire les les échéances des prêts hypothécaires dans la déclaration de revenus. Concrètement, la déduction pour l’achat d’un logement s’élève à 15% de ce qui a été payé l’année précédente, sur un maximum de 9.040 euros. À ce montant peuvent s’ajouter la TVA, les frais de notaire, les actes de propriété, l’estimation et l’assurance habitation, pour autant que cette dernière ait été souscrite auprès de la même banque.

RÉNOVATION ET AMÉNAGEMENT DE L’HABITAT

La nouvelle loi sur le logement prévoit des déductions allant jusqu’à 60 %. pour les propriétaires qui ont rénové leur résidence principale au cours de l’année précédant le paiement de la taxe.

Le Conseil général des économistes d’Espagne (CGE) et le Conseil supérieur des associations d’architectes d’Espagne (CSCAE) ont élaboré un guide sur les allègements fiscaux pour la rénovation de logements et d’immeubles résidentiels au moyen de l’instrument de financement de la rénovation. Fonds de la prochaine génération (NGEU). Trois types de déductions sur les travaux effectuée dans la résidence principale, dans une résidence louée ou dans une résidence qui est en attente de location (si elle est louée avant le 31 décembre 2023). Dans tous les cas, le moment de la déduction correspond à la période fiscale au cours de laquelle le certificat est délivré et toujours avant le 1er janvier 2023.

Le premier est une déduction de 20% des montants versés pour des travaux visant à réduire la demande de chauffage et de refroidissement d’au moins une unité d’habitation. 7%. Un certificat délivré par un technicien compétent est requis. La base maximale de déduction est de 5 000 euros par an.

Lire aussi:  Le délai d'acceptation de l'offre de rachat de Mediaset a été prolongé jusqu'au 28 juin.

La deuxième déduction provient de la 40% des montants payés pour les travaux visant à réduire la consommation d’énergie primaire non renouvelable d’au moins 30%ou le classement énergétique est amélioré en classe A ou B. Un certificat délivré par un technicien compétent est également requis. La base maximale de déduction est de 7 500 euros.

Enfin, le troisième correspond à une déduction de la part de la 60% des montants payés pour les travaux effectués par les propriétaires de logements dans des bâtiments à prédominance résidentielle pour améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment. A condition qu’il y ait une réduction de la consommation d’énergie primaire non renouvelable d’au moins un 30%ou le classement énergétique du bâtiment est amélioré pour atteindre la classe A ou B. Un certificat délivré par un technicien compétent est requis.

Dans ce cas, le moment de la déduction est fixé aux exercices 2021, 2022 et 2023, en fonction des montants payés au cours de chacun d’eux, à condition que le certificat ait été délivré au plus tard le 1er janvier 2024. La base maximale de déduction est de 5 000 euros par an, et ne peut dépasser 15 000 euros la base maximale accumulée. Si la base maximale est dépassée au cours d’une année, elle peut être reportée sur les quatre années suivantes.

Article précédentUSMNT vs. Maroc : score, notes : Christian Pulisic brille et les États-Unis battent un autre participant à la Coupe du monde 2022.
Article suivantChristian Pulisic critique le manque de soutien des supporters de l’USMNT après la victoire à domicile contre le Maroc en match amical à Cincinnati.