Accueil Jeux Videoslots se voit infliger une lourde amende au Royaume-Uni pour des manquements...

Videoslots se voit infliger une lourde amende au Royaume-Uni pour des manquements en matière de protection des clients et de lutte contre le blanchiment d’argent

289
0

Les manquements en matière de responsabilité sociale et de lutte contre le blanchiment d’argent ont incité la UK Gambling Commission (UKGC) à infliger à Videoslots une amende substantielle de 2 millions de livres sterling (2,53 millions de dollars). Cette sanction reflète la mauvaise conduite répétée de Videoslots et l’engagement de l’AML à appliquer des réglementations strictes et à défendre des pratiques de jeu responsables. L’opérateur a reconnu ses lacunes et s’est engagé à mettre en œuvre des mises à jour urgentes et à mettre ses mécanismes de protection des joueurs au niveau des normes de l’industrie.

L’opérateur a ignoré des avertissements répétés

Selon l’enquête de l’UKGC, Videoslots a failli dans plusieurs domaines essentiels. Entre novembre 2021 et janvier 2022, un client a perdu près de la moitié des 112 225 livres sterling qu’il avait déposées. Des signes tels que de longues séries de jeu se poursuivant jusqu’au petit matin et des pertes dépassant les seuils de sécurité auraient dû déclencher plusieurs dispositifs de sécurité, mais l’opérateur a laissé un tel comportement se poursuivre pendant des mois.

Le cas problématique a également révélé d’importantes lacunes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. Les systèmes et contrôles mis en place par l’opérateur pour détecter et prévenir les activités de blanchiment d’argent étaient inadéquats, car Videoslots ne disposait pas d’un nombre suffisant d’analystes pour gérer le volume important de données. L’UKGC a noté que les problèmes étaient également présents chez d’autres clients, ce qui indique un problème endémique.

Les analystes AML n’ont pas correctement mis en œuvre toutes les actions requises par les politiques et procédures AML du titulaire de la licence.

Rapport de l’UKGC

En 2019, Videoslots a reçu une amende d’un million de livres sterling pour des violations de KYC. Selon le régulateur, les manquements les plus récents de l’entreprise ont directement fait suite à de multiples avertissements concernant l’insuffisance de la diligence raisonnable et des garanties AML, exposant ainsi les clients à des préjudices potentiels liés au jeu. L’amende de 2 millions de livres sterling reflète la gravité de ces infractions et devrait constituer une incitation suffisante au changement.

Lire aussi:  Le CJR et thinktv lancent une campagne d'éducation publique en Ontario

La vigilance des régulateurs reste primordiale pour la sécurité du marché

Les défaillances de Videoslots au Royaume-Uni marquent le deuxième conflit de la société avec les autorités de régulation au cours des derniers mois. En mars, la société est entrée en conflit avec le régulateur néerlandais pour avoir prétendument permis un accès non autorisé à ses services. L’opérateur a vivement contesté l’amende colossale de 9,9 millions d’euros (10,5 millions de dollars), niant toutes les allégations.

Malgré ses objections aux Pays-Bas, Videoslots a reconnu ses manquements au Royaume-Uni et s’est engagé à mettre en œuvre des mesures correctives pour remédier aux problèmes identifiés. L’opérateur a reconnu l’importance d’une adhésion plus stricte aux obligations de licence, d’une amélioration des processus de diligence raisonnable des clients et d’un renforcement des mécanismes de protection des joueurs. Les actions futures de Videoslots seront cruciales pour rétablir la confiance et démontrer un véritable engagement en faveur de pratiques de jeu responsables.

Lire aussi:  Pragmatic Play s'implante en Suisse grâce au Grand Casino de Berne.

La pénalité de 2 millions de livres sterling envoie un message clair aux opérateurs : le non-respect des règles ne sera pas toléré. L’efficacité de l’UKGC dans la poursuite des infractions à la réglementation est louable, car elle favorise un environnement de jeu plus sûr qui place le bien-être des joueurs au premier plan. Elle souligne la nécessité pour l’ensemble du secteur de donner la priorité au jeu responsable, à une protection solide des joueurs et à des mesures efficaces de lutte contre le blanchiment d’argent.

Article précédentLa marque de casino Rizk, alimentée par GiG, se lance en Allemagne
Article suivantEveryMatrix atteint un chiffre d’affaires mensuel de 4 milliards d’euros avec CasinoEngine en mai