Accueil Business Telefónica s’entend avec les syndicats pour augmenter les salaires de 7,8 %...

Telefónica s’entend avec les syndicats pour augmenter les salaires de 7,8 % en 2023

13
0

Telefónica s’est mis d’accord avec les syndicats UGT et CCOO sur une une augmentation des salaires de 7,8 % d’ici 2023. dans le but de atténuer les effets de l’inflation. « Avec cette augmentation de salaire, qui se reflète dans la seront prises en compte dans la paie de février avec effet au 1er janvier.L’accord sur les entreprises liées (CEV) est en cours de mise en œuvre, ce qui démontre le succès de l’accord conclu par l’UGT lors de l’assemblée générale de l’Union européenne. protéger le pouvoir d’achat des travailleurs.« , a déclaré le syndicat dans un communiqué.

La mesure bénéficiera à quelque 13 000 employés y compris les effectifs de Telefónica de España, Telefónica Móviles et Telefónica Soluciones.

Cette augmentation est le résultat de la clause de révision salariale incluse dans la convention collective, qui a conduit les syndicats à d’analyser le chiffre de l’IPC pour chacune des années de 2019 à 2022. et sa comparaison avec l’augmentation de la masse salariale globale au cours de la même période, « composée des augmentations salariales pour chacune des années d’application de l’accord (5,5% cumulés sur la période) et des montants incorporés aux tableaux des salaires correspondant à la prime de l’accord consolidable, quantifiée à 0,7%, de telle sorte que, en vertu de la clause de révision salariale signée par l’UGT dans le II CEV, une augmentation de 6,3% des tables salariales est établie.« , ont-ils souligné dans le communiqué de presse.

Lire aussi:  Events&Finance avec Alicia Coronil (Singular Bank) "La FED a du mal à éviter une récession".

En ce sens, une fois que ce pourcentage a été incorporé dans les tableaux des salaires, la masse salariale théorique globale a été augmentée de 1,5 %.Cela représente une augmentation finale de 0,8% dans les tableaux des salaires après l’application des glissements ».

En d’autres termes, d’ici 2023, il y aura une augmentation de 7,15 % dans les tableaux des salaires du CEV.résultant de l’addition du pourcentage de révision salariale 2019-2022 et de l’augmentation salariale déjà convenue dans l’accord pour l’année en cours.

Plus précisément, comme l’a précisé CCOO, l’amélioration est divisée en deux : 0,8% direct et pour l’ensemble du personnel et 0,7% pour les employés qui profitent des bienniums et des sauts de niveau salarial.L’augmentation directe pour l’ensemble de l’effectif est donc de 7,15 % et jusqu’à 7,8 % pour ceux qui profitent des bienniums ou des augmentations de niveau de salaire.

L’UGT a également indiqué que dans la paie d’octobre, une prime déjà convenue de 300 euros sera perçue.dont 150 euros sont consolidables, et seront donc intégrés aux salaires de base au 31 décembre 2023, faisant partie de la masse salariale de l’exercice 2024 pour le calcul de la révision salariale de l’année suivante.

Lire aussi:  NH réduit sa perte du premier trimestre de 38% à 76,9 millions d'euros

En ce qui concerne le Les travailleurs de Telefónica qui ne sont pas couverts par cet accordLes syndicats ont avancé qu’ils travaillent déjà pour que, lors de la révision des salaires en mars, « ce groupe puisse également voir l’écart salarial ouvert par la situation inflationniste compensé par un effort opportun et nécessaire de la part de l’entreprise », ont-ils conclu.

L’ÉVALUATION DES EXPERTS

Les experts de Barclaysqui conseillent de « conserver » le titre, avec un objectif de cours de 3,80 euros, considèrent qu’il s’agit d’un « résultat équilibré », même s’ils ajoutent que la hausse des coûts pourrait obliger l’entreprise à payer un prix plus élevé. 100 millions d’euros par anqui n’est pas entièrement reflétée dans le consensus ».

De leur côté, les analystes de Renta 4, qui conseillent ‘surpondérer’, avec une valorisation de 4,60 euros, affirment que « la nouvelle est négative, bien qu’attendue ». Selon eux, « les fortes augmentations de salaires sont « forcé ». en raison de l’environnement inflationniste actuel et, sans doute, pression sur les marges en Espagnequi continuent à avoir une tendance à la baisse ».

Bien qu’ils rappellent que Telefónica a annoncé « les augmentations tarifaires afin de limiter leur impact et a réalisé plusieurs programmes de départs volontaires ces dernières années pour ajuster les effectifs ».

Article précédentInspired commence l’année avec de nouvelles machines à sous : Call of the Wild & Lightning Viking
Article suivantmarques ayant fait l’objet d’un rappel pour des produits cancérigènes