Accueil Finance Telefónica perd son procès fiscal péruvien et devra payer plus de 900...

Telefónica perd son procès fiscal péruvien et devra payer plus de 900 millions d’euros

447
0

Telefónica a perdu son litige avec les autorités de Pérou. La Cour suprême du pays andin s’est prononcée contre l’opérateur espagnol, qui a déjà fait l’objet d’un jugement définitif. devra payer immédiatement plus de 900 millions d’euros, la plus grande pénalité au monde. dans l’histoire du groupe présidé par José María Álvarez-Pallete.

Comme « El Confidencial » a pu l’apprendre, la Haute Cour a décidé que Telefónica a commis une série d’irrégularités dans le paiement de l’impôt sur les sociétés au Pérou entre 1998 et 2005.. L’opérateur avait déjà constitué une provision pour ce montant, il n’aura donc en principe aucun impact sur les résultats. du groupe.

Il convient de noter que Telefónica Peru a envoyé mardi un fait important à l’autorité de régulation du marché du pays, l’informant que la cinquième chambre transitoire constitutionnelle et sociale de la Cour suprême a notifié à l’entreprise la résolution judiciaire défavorable du processus de contentieux administratif relatif à l’impôt sur le revenu. pour les années 2000 et 2001. Pour ce processus particulier, la disposition annoncée fin septembre est la suivante 790 millions d’euros. Ce montant s’ajoute à la provision de 630 millions de soles (155 millions d’euros) que la société a déclarée à la Bourse de Lima début janvier.

Lire aussi:  Plus de bonnes nouvelles pour les marchés boursiers européens : BofA enregistre une chute de 8 % cet été

Les actions de Telefónica ont chuté de 1,57%. au cours de la séance de mercredi, ce qui en fait l’une des pires performances de l’Ibex 35.

Le journal espagnol souligne que la multinationale espagnole a tenu des réunions avec les autorités péruviennes en décembre dernier alors qu’il y avait des indications que la Cour suprême se prononcerait en faveur du pays andin. Auparavant, en septembre, les deux parties ont tenu une autre réunion pour discuter de cette sanction.

En août dernier, le désormais ancien président péruvien, Pedro Castillo, a assuré que l’opérateur paierait la dette qu’il doit à son peuple, qui s’élevait à plus de 1,4 milliard d’eurosCependant, la multinationale espagnole a démenti ces propos et a déclaré que « toute décision des institutions compétentes sera respectée ». « La société réaffirme qu’elle se conformera aux résolutions émises dans le cadre des litiges, et qu’elle poursuivra également son plan de déploiement de la fibre optique et continuera à fournir les services de télécommunications qui lui ont été accordés au profit du développement du Pérou », ajoute-t-elle.

Lire aussi:  Chute brutale à Wall Street, plombée par les lourdes pertes d'Alphabet

Telefónica a également indiqué que, au cours de ses presque 30 ans de présence au Pérou, elle a versé plus de 10 milliards de soles (2,543 milliards d’euros) d’impôts sur le revenu, tout en se définissant comme « l’un des plus gros contribuables du pays ».

Article précédentL’Ibex atteint 9 000 points, est-ce le moment de faire une pause ?
Article suivantMetges de Catalunya et Salut rapprochent leurs positions et continueront à négocier lundi, deux jours avant la grève