Accueil Business Pression sur le dollar : l’euro/dollar atteint 1,09 pour la première fois...

Pression sur le dollar : l’euro/dollar atteint 1,09 pour la première fois depuis avril

87
0

Le dollar commence la semaine sous pression. L’euro/dollar a atteint la marque de 1,09 au début de la session de lundi pour la première fois depuis avril dernieret est très proche de l’important retracement de 50 % de la chute de 2021-2022, déclare Ipek Ozkardeskaya, analyste principal chez Swissquote Bank.

« Les données PMI qui doivent être publiées demain pourraient le confirmer. Les économies européennes ont été moins touchées grâce à un bon début d’hiver et à la baisse des prix de l’énergie », note-t-elle. « Et des données PMI suffisamment fortes, combinées à une pression négative sur le dollar américain avant la réunion de la Fed, pourrait aider l’euro/dollar à tenter de franchir la résistance de 1,10 au cours des prochaines séances.« , note-t-il.

Les anticipations de hausses de taux de la BCE, par opposition aux anticipations de hausses de taux de la Banque centrale européenne (BCE). Doutes accrus sur ce que fera la Réserve fédérale (les deux banques centrales tiennent leurs réunions la semaine prochaine) stimulent également l’euro. Christine Lagarde a réaffirmé la semaine dernière l’intention de la Banque centrale européenne de poursuivre son plan de relèvement des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation. Ce lundi, Klaas Knot, membre du conseil des gouverneurs de la BCE qui s’est également exprimé dans ce sens la semaine dernière, a déclaré dans une interview que Les taux augmenteront de 50 points de base en février et de 50 autres points de base en mars.et continuera à augmenter au cours des mois suivants.

Lire aussi:  Les cinq nouvelles les plus importantes de la journée pour les investisseurs espagnols

M. Knot est considéré comme un faucon parmi les responsables politiques, et ses commentaires ont été interprétés comme une réponse aux récentes informations selon lesquelles la BCE réduirait ses hausses de taux à un quart de point à partir de mars, comme l’a rapporté la semaine dernière « Bloomberg ».

Pour MUFG Bank, l’euro pourrait étendre ses gains car la BCE pourrait relever les taux d’intérêt plus que prévu. « Les économies de la zone euro semblent résister mieux que prévu à la période hivernale », déclare Lee Hardman, analyste des devises chez MUFG. « En l’absence d’un ralentissement plus marqué, la BCE sera soumise à une pression accrue. de continuer à relever les taux plus haut que ce que nous prévoyons actuellement », dit-il.

Lire aussi:  Faits saillants à la clôture du marché nord-américain

L’euro/dollar semble prêt à retester les niveaux de mars 2022, lorsque le taux de change était supérieur à 1.10Hardman ajoute.

Article précédentTécnicas Reunidas donne forme à un retour en arrière manuel.
Article suivantLa Juventus dégringole en bourse après une pénalité de 15 points pour le « cas des plus-values ».