Accueil Jeux New York lance une nouvelle tentative de légalisation du poker en ligne

New York lance une nouvelle tentative de légalisation du poker en ligne

549
0

New York Représentant de l’État J. Gary Pretlow a déposé un projet de loi visant à légaliser le poker en ligne dans l’État, qui envisage de modifier sa législation sur les jeux d’argent en 2023.

Le projet de loi vise à reclasser certains formats de poker, tels que le Texas Hold’em et l’Omaha, en tant que jeux d’adresse plutôt que de hasard, afin de les rendre légaux dans l’Empire State.

Le projet de loi HB1380 vise à modifier les lois sur les courses, le pari mutuel et l’élevage afin de classer les deux formats de poker comme des jeux d’adresse, déclarant que « les tribunaux ont estimé que lorsqu’un concours oppose les niveaux d’adresse des joueurs, ces jeux sont des jeux d’adresse et non des jeux de hasard ».

Le projet de loi souligne également qu’Internet peut aider les joueurs à trouver des moyens illicites d’accéder au poker en ligne. Le projet HB1380 stipule que cette question nécessite « une surveillance réglementaire afin de sauvegarder l’intégrité des jeux et des participants ».

Lire aussi:  Warner Gaming et Ione Band vont développer un casino en Californie.

Avec cette législation, le Commission des jeux de l’État de New York assurera la surveillance réglementaire du poker en ligne à partir de 180 jours après l’entrée en vigueur du projet de loi, et 11 licences seront disponibles pour les entreprises possédant déjà des licences de jeu de classe III ainsi que des licences de loterie vidéo.

En outre, tous les détenteurs de licences seront soumis à des frais uniques payables à la commission des jeux sur une période maximale de 60 mois, s’élevant à 10 millions de dollars.

HB1380 propose également un taux d’imposition de 15 % sur l’ensemble des recettes générées par ces opérateurs de poker en ligne, les fonds devant être utilisés pour alimenter le fonds de loterie de l’État de New York.

Ce n’est pas la première fois que l’on tente de légaliser le poker dans l’État de l’Empire, après de nombreuses tentatives antérieures qui ont eu peu ou pas d’impact.

En janvier 2019, Le sénateur Joseph Addabbo a présenté un projet de loi similaire qui visait également à fournir 11 licences aux titulaires de licences de classe III et aux établissements certifiés TLV.

Lire aussi:  Le mouvement en faveur de la légalisation des paris sportifs en Géorgie prend de l'ampleur

Malheureusement, ce projet de loi n’a pas été adopté par la Chambre et Sen Addabbo a réitéré cet échec en 2021 avec un projet de loi visant à légaliser à la fois le poker et le casino en ligne.

Malgré les échecs précédents, Pretlow espère avoir le soutien nécessaire pour que le projet de loi passe par les procédures législatives requises. Il pourrait être aidé par les performances impressionnantes du marché des paris sportifs de l’État depuis son lancement l’année dernière, qui a rapporté des taxes record.

Les législateurs de New York sont prêts à amender les lois sur les paris sportifs de l’État afin d’offrir un allègement fiscal aux opérateurs qui ont, jusqu’à présent, payé 51 pour cent de taxes sur le GGR depuis le lancement du marché.

Les propositions suggérées verraient la charge fiscale de ces sociétés réduite à 50 ou 25 pour cent, en fonction de conditions spécifiques.

Article précédentOpera GX devient le sponsor principal de l’équipe d’esports Moist Esports et étend son partenariat avec le YouTuber MoistCr1TiKaL.
Article suivantLes marchés boursiers frappés par les banques centrales prêtes à freiner l’euphorie