Accueil Jeux Mise à jour de la législation sur les jeux d’argent et de...

Mise à jour de la législation sur les jeux d’argent et de hasard en Allemagne

135
0

Les prévisions sont-elles sombres pour l’industrie allemande des jeux d’argent ? En raison de retards et de décalages importants, l’industrie allemande des paris a été assombrie par l’incertitude ces dernières années. Seize gouvernements fédéraux allemands ont signé un traité sur les jeux d’argent en 2012 dans le but d’introduire les paris sportifs dans le pays. industrie des casinos en ligne.

Découvrez ici les difficultés auxquelles est confronté le secteur des paris sportifs en Allemagne.

Enfin, la réforme (partielle) tant attendue de la législation allemande sur les jeux d’argent a pris effet. Le nouveau traité interétatique allemand sur les jeux de hasard (ISTG 2021) est entré en vigueur en juillet de cette année, rendant le marché allemand accessible aux opérateurs privés.

Malgré les problèmes liés à la procédure d’octroi de licences que doivent suivre les opérateurs privés, plusieurs sociétés ont demandé et obtenu des licences. Les tribunaux ont été très sollicités l’année dernière par des joueurs cherchant à récupérer leurs gains auprès d’opérateurs privés. Différentes décisions judiciaires, leurs justifications et les nouveaux développements sont décrits ici.

Changements organisationnels récents au sein des principales autorités allemandes en matière de jeux d’argent

Chacun des 16 États fédéraux allemands a son mot à dire sur la réglementation des jeux d’argent, ce qui signifie que 16 agences fédérales différentes pourraient se prononcer sur la question. Mais deux organismes ont déjà été désignés par les États fédéraux pour gérer les procédures d’octroi de licences.

Le Conseil régional de Darmstadt (RP Darmstadt) dans l’État de Hesse est chargé de délivrer les licences pour les paris sportifs en ligne en Allemagne. La région de Saale, en Saxe-Anhalt, est réglementée par le bureau administratif de l’État à Halle, qui accorde des licences pour les jeux, y compris les machines à sous et le poker en ligne. D’ici la fin de l’année 2022, ces deux organisations seront rendues inopérantes.

Toutes les licences allemandes de jeux en ligne et les mécanismes d’application, tels que les ordres d’interdiction, le blocage IP et l’exclusion des fournisseurs de services de paiement, seront transférés à l’autorité commune de surveillance des jeux d’argent nouvellement créée à Halle le 1er janvier 2023.

Depuis le 1er juillet 2022, le GGL mène activement des actions en justice contre les offres et promotions de jeux illégales. Le GGL utilise principalement les procédures susmentionnées, le blocage IP et le blocage des fournisseurs de services de paiement, pour mettre en œuvre les ordres d’interdiction.

En outre, le GGL peut ouvrir des enquêtes criminelles en collaboration avec le bureau du procureur de district. Afin de garantir que les entreprises de jeux d’argent puissent fonctionner sur un pied d’égalité, le GGL doit s’assurer que la loi est appliquée et mise en œuvre de manière cohérente.

Lire aussi:  où regarder, scénario, nombre d'épisodes et plus encore

Méthodes d’obtention d’une licence

Les opérateurs privés peuvent demander des licences pour les paris sportifs, les machines à sous virtuelles (simulation en ligne de la machine à sous terrestre) et le poker en ligne en vertu de la loi de 2021 sur la réglementation et la fiscalité des jeux sur Internet (ISTG 2021). Chaque permis est valable pendant cinq ans après sa délivrance.

Jouer aux jeux de casino en ligne

Les jeux de casino en ligne sont exclus de la réglementation. Cette catégorie comprend les diffusions en ligne de casinos réels qui permettent aux téléspectateurs de participer à l’action et les simulations générées par ordinateur de jeux de casino populaires comme le blackjack et la roulette.

Les États fédéraux ont des règles différentes concernant la possibilité d’obtenir une licence pour les jeux de casino en ligne. Les différents États fédéraux ont la possibilité soit d’autoriser exclusivement les opérateurs basés dans l’État à proposer des jeux de casino en ligne, soit d’accorder également des autorisations aux opérateurs privés.

Le nombre de licences disponibles pour les opérateurs privés sera limité si les États fédéraux choisissent de les délivrer, contrairement aux autorisations pour les machines à sous virtuelles et les paris sportifs.

De nombreux États fédéraux doivent encore se prononcer sur la possibilité pour les opérateurs privés de demander une licence pour les jeux de casino en ligne, comme l’ont indiqué les experts de la Commission européenne. https://casinoreviewers.com doivent classer les casinos en Allemagne également. Il a déjà été annoncé que les gouvernements fédéraux du Schleswig-Holstein et de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont l’intention d’offrir des licences à des opérateurs privés.

Le Schleswig-Holstein et cinq par la Rhénanie du Nord-Westphalie délivreront quatre permis. Les demandes de licence pour les jeux d’argent en ligne sont en cours de préparation. Les législateurs vont probablement baser la réglementation sur ce qui est requis pour gérer un casino traditionnel.

eSports, poker et machines à sous

Les paris sportifs, les machines à sous virtuelles et le poker en ligne ont des procédures d’autorisation remarquablement similaires avec des différences mineures. Les éléments les plus cruciaux des normes générales sont résumés ici.

D’ici la fin de 2022, toutes les licences valides de paris sportifs en ligne délivrées pendant l’ère ISTG auront expiré. La demande de nouvelles licences pour offrir des paris sportifs en ligne en vertu de l’ISTG 2021 pour 2023 et plus tard est actuellement en cours, les premières licences étant susceptibles d’être délivrées au quatrième trimestre de 2022.

Lire aussi:  Octopus Global renforce son exposition via Powered By Relax

Pour exploiter des machines à sous en ligne, les premières licences ont déjà été attribuées. Dans les mois à venir, nous prévoyons un afflux régulier de nouvelles licences.

Conformément à l’ISTG 2021, les autorités tiennent à jour une liste officielle en ligne de tous les opérateurs et courtiers de jeux de hasard agréés et autorisés (appelée safelist).

Les demandes de recouvrement

Les demandes de recouvrement, qui ne sont pas nouvelles, ont connu une augmentation de l’activité au cours de l’année dernière, car de plus en plus de participants tentent de récupérer leurs investissements auprès des opérateurs privés.

Aucune décision définitive et contraignante de la haute cour n’a été rendue, même si ces demandes occupent les tribunaux depuis plusieurs années : Certains tribunaux ont statué en faveur des joueurs et leur ont accordé des indemnités (comme le LG Köln et l’AG Essen), tandis que d’autres ont statué contre eux et rejeté leurs demandes (comme le LG München I et les AG Euskirchen, LG Regensburg et LG Dresden – la plupart de ces décisions n’ont pas encore été publiées). Il semble que les paris sportifs commencent à renaître. Dans ce cas, les propriétaires d’entreprises ont une bonne possibilité de contester avec succès les demandes de remboursement devant les tribunaux.

Le fait que les joueurs aient perdu leur argent dans des casinos en ligne allemands non agréés est au cœur des demandes de remboursement. Les clients des casinos prétendent que les casinos ont illégalement repris leurs mises, tandis que les casinos répliquent que les clients se sont sciemment engagés dans des jeux non autorisés.

Les joueurs intentent généralement des actions en justice contre les institutions financières qui traitent leurs dépôts et retraits dans les casinos en ligne.

Même si les jugements mentionnés ci-dessus ont été rendus dans un climat juridique antérieur à la loi 2021, des cas comparables sont toujours possibles car les opérateurs de casinos en ligne en Allemagne fournissent toujours des services sur le marché allemand sans la licence nécessaire.

Conclusion

En résumé, les mesures recommandées ne favorisent pas la canalisation. L’état actuel des choses est que les opérateurs locaux se plaignent que les mesures proposées par les autorités de régulation encouragent les activités du marché noir.

La communauté des parieurs et les propriétaires d’entreprises en Allemagne attendent depuis longtemps la légalisation. Le temps est venu où les paris sportifs en ligne seront entièrement légaux. Cependant, les doutes actuels subsisteront. L’industrie locale des jeux d’argent attend avec impatience un avenir plus stable.

Article précédentLa DSWV et l’AIIB s’engagent à mener des actions conjointes sur l’intégrité des paris sportifs
Article suivantMaxSport s’associe à l’OSAI pour présenter le microbetting à Sigma Europe