Accueil Business M. Montero souhaite que l’impôt temporaire sur les grandes fortunes entre en...

M. Montero souhaite que l’impôt temporaire sur les grandes fortunes entre en vigueur en 2023.

16
0

« Le gouvernement travaille » sur une possible nouvel impôt sur les grandes fortunesqui serait temporaire, « tout comme la taxe sur les entreprises énergétiques et les banques », et entrerait en vigueur à partir du 1er janvier 2023, selon ce qu’a annoncé le ministre des finances jeudi, María Jesús Montero.

« Nous travaillons sur une idée temporaire », « Les circonstances nous diront s’il est nécessaire de ne pas la prolonger. »a déclaré le ministre dans des déclarations aux médias dans les couloirs du Congrès des Députés. Il est prévu qu’il soit actif pendant une période d’environ deux ans.

« Nous pensons qu’il est nécessaire de demander un plus grand effort et donc à ceux qui ont une plus grande richesse et un plus grand revenu », a-t-il ajouté. Quand nous parlons de « riches », nous parlons de millionnaires », et le ministre a souligné que la nouvelle taxe est… La nouvelle taxe est destinée à protéger « 99% des citoyens »..

Lire aussi:  L'interdiction des transactions anonymes "tue l'essence du bitcoin et de Satoshi".

Mais cette idée n’est pas nouvelle. Selon Mme Montero, « le ministère travaille sur cette question depuis plusieurs semaines », a-t-elle déclaré lors d’une interview sur « laSexta ».

Elle n’a toutefois pas souhaité donner plus de détails sur cette future taxe. « Nous devons laisser les techniciens travailler », s’est-il contenté de dire. Il n’a pas non plus révélé si elle serait incluse dans la Budget général de l’État (PGE) pour 2023. Et, bien que l’intention soit qu’elle soit en vigueur au début de l’année prochaine, le ministre des Finances a déclaré que « nous devrons voir comment il est traité »..

L’impôt sur les grandes fortunes serait différent de celui qui existe actuellement et qui frappe les patrimoines de plus de 700 000 euros (hors 300 000 euros pour la résidence principale).

Cette annonce intervient précisément à un moment de débat et d’échange de paroles entre les partis politiques sur la pertinence ou non d’appliquer des réductions d’impôts après que plusieurs collectivités gouvernées par le PP vont mettre en œuvre des réductions, voire la suppression, de l’impôt sur la fortune. En effet, les socialistes ont accusé le PP d’appliquer le « dumping fiscal » dans leurs régions autonomes.

Lire aussi:  Si l'on en croit le double fond du Nasdaq, il peut encore augmenter d'au moins 7%.

Le partenaire du gouvernement, Unidas Podemos, s’est félicité que le PSOE ait enfin assumé la « demande historique » du parti. Il s’agit d’un La proposition de « bon sens » du PSOE, qui « fait enfin son chemin ».Pablo Echenique, porte-parole parlementaire de Unidas Podemos, a répondu aux questions concernant le changement de position du PSOE. Bien qu’ils aient rejeté une initiative similaire il y a quelques mois, maintenant « beaucoup de circonstances ont changé ».a déclaré la porte-parole du gouvernement, Isabel Rodríguez, ajoutant que « ceux qui ont le plus doivent aider ici ».

Article précédentPlay’n GO lance une machine à sous sur le thème du chat égyptien
Article suivantLe casino de Las Vegas fait peau neuve en Espagne grâce à Jefebet