Accueil Finance L’Ibex 35 chute de 1,15 % mais sauve 8 000 points avec...

L’Ibex 35 chute de 1,15 % mais sauve 8 000 points avec la BCE et la guerre en Ukraine en toile de fond

648
0

La volatilité domine les marchés boursiers ces derniers temps. Les marchés sont « cassés ».contrôlé par la peur, l’incertitude… et la spéculation. Jusqu’à ce que les choses se calment, il est très difficile de prédire ou d’essayer de comprendre quoi que ce soit.. Avec tout cela, l’Ibex 35 a clôturé la séance de jeudi en baisse de 1,15 %, même s’il a réussi à sauver les 8 000 points en terminant à 8 069,3 points.

Pour l’instant, Les fortes baisses de jeudi sont de retour après un début de session plus calme. Sur les marchés européens, le CAC a perdu 2,02% et le Dax 2,00%. Ces baisses ont été enregistrées dès l’ouverture du marché et se sont maintenues après l’annonce par la BCE de la décision de la Commission européenne d’augmenter les taux d’intérêt. accélérera le rythme de la réduction des mesures de relance et mettra fin aux achats d’actifs au troisième trimestre.

Sur la guerre, certains rapports d’analystes ont très tôt parlé de « optimisme sur le marché » quant à une éventuelle solution diplomatique au conflit.. C’est le cas de la Danske Bank, qui souligne que, dans son scénario principal, ne s’attend pas à ce que le conflit s’étende à d’autres pays. et voit les prix des produits de base se modérer de manière générale au cours des six prochains mois ».

Michael Hewson, responsable de la recherche chez CMC Markets à Londres, estime cependant que penser que la situation sera bientôt terminée « .semble être un énorme acte de foi de la part des marchés.surtout en ce qui concerne la Russie, car rien ne prouve que l’on puisse lui faire confiance pour quoi que ce soit, surtout après l’horrible bombardement d’un hôpital à Mariupol hier ». La dernière heure réaffirme ce point de vue, puisque la Réunion Russie-Ukraine s’est terminée jeudi sans progrès.

Lire aussi:  L'intervention du Japon sur le yen stoppe l'hémorragie mais est "vouée à l'échec".

Il convient également de noter que réunion des dirigeants européens à VersaillesLa réunion aura lieu aujourd’hui et demain pour discuter de la situation géopolitique et analyser également son impact économique.

CE QUI VIENT DES USA

La publication de la L’IPC de février aux États-Unis, après les derniers records, fixe l’agenda. L’inflation américaine continue d’augmenter et a augmenté à 7,9% en févrierun niveau record depuis 40 ans.

Aussi originaire des USA, aujourd’hui c’est le protagoniste Amazonqui s’envole après avoir annoncé un fractionnement des actions à raison de 20 pour 1 et un rachat d’actions pouvant atteindre 10 milliards de dollars. Amazon est la dernière des grandes entreprises technologiques à prendre cette décision. Il convient de rappeler qu’Alphabet, la société mère de Google, a annoncé un fractionnement d’actions à raison de 20 pour 1 en février. Pour sa part, d’ici la mi-2020Apple a révélé qu’elle prévoyait une scission de 4 pour 1 et Tesla a déclaré qu’elle allait procéder à une scission de 5 pour 1.

Lire aussi:  Zalando quadruple son bénéfice entre avril et juin et atteint 50 millions de clients

RÉSISTANCE FULMINÉE

L’Ibex a brisé la résistance à 8 048 points mercredi, mais les analystes de Bolsamania ont recommandé la prudence hier malgré une forte progression de 4,88 %.

« Il faut être très prudent car il a laissé un important gap haussier et le plus normal est qu’il finisse par le couvrir avant de poursuivre son ascension. Pour voir un signe de force Nous devrions attendre une clôture au-dessus de 8 510 points.« Ils soulignent.

Au sein de l’indice sélectif, Sabadell (+3,83%) et Bankinter (+3,21%) sont désormais en hausse. En revanche, les valeurs qui ont le plus baissé sont Inditex (-4,73%) et Siemens Gamesa (-3,99%).

Enfin, il convient de noter que Telefónica et Repsol sont dans l’actualité parce qu’ils ont formé un joint venture pour développer l’autoconsommation photovoltaïque..

AUTRES MARCHÉS

L’euro se négocie à 1,1005 dollar (-0,63%). Les prix du pétrole sont en hausse de 4 à 5 %. Le Brent se négocie actuellement à 116,73 dollars et le West Texas à 113,12 dollars.

L’or reste au-dessus de 2 000 dollars l’once (2 008, +0,99%) et l’argent est en hausse sensible (26,33 dollars).

Le bitcoin est en baisse de 6 % (39 176 dollars) et l’ethereum de 4,25 % (2 583 dollars).

Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans s’élève désormais à 1,976 %.

Article précédentCan Ruti traite sans chirurgie des maladies telles que le tremblement essentiel et la maladie de Parkinson.
Article suivantLe Comité consultatif technique de l’Ibex maintient inchangé l’indice sélectif espagnol