Accueil Jeux Les sociétés de loterie canadiennes s’unissent pour lutter contre les opérateurs illégaux

Les sociétés de loterie canadiennes s’unissent pour lutter contre les opérateurs illégaux

131
0

Cinq sociétés de loterie canadiennes ont formé une alliance dans le but de collaborer avec le gouvernement fédéral pour lutter contre les opérateurs de jeux en ligne illégaux.

Connus collectivement sous le nom de Société des loteries provinciales, Société de loterie de la Colombie-Britannique, Alcool de l’Alberta et Commission Cannabis, la Société des alcools et des loteries du Manitoba, Loto-Québec et Loterie Atlantiqueont affirmé que les opérateurs offshore attirent les clients vers leurs paris sportifs et leurs casinos en ligne illégaux par le biais d’une publicité intensive pendant les événements sportifs en direct.

En outre, le PLC a également averti que, comme les publicités sont diffusées à l’échelle nationale, cela « crée un flou » entre les opérateurs authentiques et réglementés et leurs homologues illégaux et offshore.

Patrick Daigle, président et directeur général de Atlantic Lottery President, a expliqué :  » Des études montrent que la majorité des joueurs ne savent pas si un site en ligne est légal ou non dans leur province. Ce sont des sommes importantes qui pourraient être utilisées dans notre région pour financer des services publics, mais qui, au lieu d’aider nos communautés, ne profitent qu’aux opérateurs illégaux. »

Lire aussi:  Philadelphia 76ers conclut des alliances avec betParx et Parx Casino

S’unissant pour lutter contre ces opérateurs non réglementés, les cinq loteries vont entamer une campagne mettant en garde les joueurs canadiens contre les risques liés à l’utilisation des opérateurs historiques du marché noir.

La campagne se concentrera non seulement sur l’avertissement des joueurs et la sensibilisation, mais aussi sur le renforcement des réglementations sur les plateformes et les sociétés de médias qui donnent aux opérateurs illégaux la possibilité de faire de la publicité.

En outre, le collectif demande l’intervention du gouvernement fédéral pour faire appliquer la loi sur ceux qui enfreignent les loteries provinciales, qui maintiennent souvent une position de monopole dans leurs juridictions respectives.

« Le Canada leur est favorable », a ajouté Kandice Machado, présidente et directrice générale de l’Alberta Gambling, Alcohol and Cannabis Commission, commente ces opérateurs illégaux.

Lire aussi:  Un autre jeu à manquer en 2022 : Homeworld 3 et sa stratégie spatiale retardée pour éviter la crise.

« Ils utilisent la publicité mensongère pour dominer le marché, offrant ainsi aux Canadiens d’innombrables occasions de se livrer, souvent sans le savoir, à des paris illégaux. »

Atteignant un point de rupture avec la perturbation, les loteries canadiennes ont affirmé qu’elles continueront à collaborer entre elles et avec les agences du gouvernement fédéral tout en surveillant les activités du marché noir.

« Les membres de notre coalition reversent leurs bénéfices à la province dans laquelle ils opèrent. Ces profits aident à financer des programmes et des services essentiels tels que les soins de santé, l’éducation et les programmes communautaires « , a conclu le président-directeur général de Manitoba Liquor &amp ; Lotteries. Manny Atwal.

« Les sites de jeux illégaux font de la publicité pour les joueurs canadiens, mais opèrent souvent en dehors du Canada, emportant leurs profits avec eux. »

Article précédentSorties des jeux de machines à sous de la semaine 31/2022
Article suivantMise en garde du SME contre les infections et les maladies que peuvent véhiculer les tiques